• mer. Juil 17th, 2024

Le secteur des médias a besoin d’être professionnalisé selon un chercheur

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

BUJUMBURA,   3 mai (ABP) –  Le Centre d’Analyses et de Recherche Interdisciplinaires pour le Développement de la Région des Grands Lacs (CARID/ RGL), affilié à l’Université du Lac Tanganyika, a organisé un atelier de dissémination des résultats de la recherche sur les médias au Burundi,  sous le financement de l’ambassade de France au Burundi, dans le cadre du  » Projet d’appui à la professionnalisation des médias (PAPROM).

Le directeur du CARID/ RGL, Dr François Xavier Mureha, a fait savoir que la recherche menée dans le secteur des médias par les chercheurs, sur demande de CARID/RGL  il y a une année, a montré que le secteur des médias fait face à beaucoup de défis. Parmi ces derniers figurent la jeunesse des journalistes qui sont entré dans le métier après 2015 et qui n’ont pas assez d’expérience pour conduire ce métier de journalisme avec toutes les règles de l’art.

Pour cette raison, Dr. Mureha a évoqué le besoin de professionnaliser ce secteur y compris les jeunes journalistes qui, selon lui, ont besoin d’un encadrement ou d’être renforcés pour devenir plus professionnel. L’autre défi signalé est lié au financement des entreprises médiatiques, expliquant que la plupart vivent des appuis extérieurs, ce qui les limitent dans les différents sujets qui sont abordés.

Il a précisé que les bailleurs qui financent les entreprises médiatiques privilégient des lignes éditoriales qui ne couvrent pas tous les besoins d’informations qui sont ressenties par le public.

Pour ce cas, il a demandé aux médias de chercher leurs propres moyens en cherchant des publireportages payés à l’endroit d’autres entreprises qui ont besoin de publier leurs œuvres.

                                                                                      M.Christophe Reilhac

Le directeur de CARID /RGL propose aussi que tous les acteurs des médias dont le ministère de tutelle, le CNC, les entreprises médiatiques, les universités qui forment les journalistes,  se mettent ensemble pour décortiquer ces défis et trouver des solutions adéquates, afin de professionnaliser le secteur médiatique qui est l’un des maillots de développement, de démocratie et de cohésion sociale du pays. Il n’a pas manqué de signaler que l’apport de CARID /RGL se limite à conduire les travaux de recherche dans ce secteur pour que les acteurs qui voudront relever ce secteur au niveau de la professionnalisation, puisse s’appuyer sur les données fiables qui ont été trouvées par les chercheurs, sur base des théories qui sont bien battues.

Concernant les forces, la recherche a montré que les médias s’investissent beaucoup dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication qui permettent  à ce que toutes les zones du pays y compris les populations qui vivent dans les milieux les plus reculés du pays, puissent avoir accès à l’information et,  aux médias de couvrir tout le territoire national avec l’internet .

Dans son allocution, le conseiller adjoint de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France au Burundi, M.Christophe Reilhac,  a fait savoir qu’avec un montant de 833.000 euros (soit 2 milliards de fbu), le PAPROM s’articule autour de trois principales composantes. Il a cité l’appui aux universités pour la professionnalisation des offres de formation en journalisme et métiers de l’audiovisuel avec une sous composante d’appui à la recherche sur les médias, le renforcement des capacités des médias, le renforcement de la collaboration entre les médias et les institutions publiques.  Il a précisé que cet atelier de dissémination du cahier de recherche sur les médias intervient à la veille de la clôture du PAPROM  et que ce dernier n’aura touché qu’une partie des besoins, donc que le chantier est encore très vaste. Il a lui aussi demandé les autres acteurs du domaine de puiser dans les  recherches effectuées par CARID/RGL pour poursuivre les efforts entamés dans l’amélioration du secteur médiatique.

Il est à signaler que la recherche a été effectuée à l’endroit de la Radio Isanganiro, Bonesha FM, Groupe de Presse Iwacu, Magazine Jimbere. Un Cahier de recherche regroupant 13 articles scientifiques vient d’être produit en vue de constituer une base de données pour une meilleure compréhension des enjeux et défis du secteur des médias au Burundi.