• dim. Juil 21st, 2024

Les coopératives ont besoin de l’encadrement pour se développer

ByAdministrateur

Mai 9, 2023

KARUSI, 05 mai 2023, (ABP) – La Coopérative d’Investissement Agro-Pastorale (CIAP), coopérative mère, reste  convaincue que les coopératives naissantes nécessitent un appui pour leur auto-développement.  La CIAP se penche sur cette question selon son Directeur général,  M. Révocat Mibiro lors de sa visite à la coopérative Rimawihe de Kidibwe en commune Nyabikere.

Les coopératives agro-pastorales manquent de technicité d’où faut-il un encadrement, a-t-il noté.  Avec le peu de moyen financier que possèdent ces coopératives, il leur faut des intrants pour les lancer a- t-il indiqué en ajoutant que ces coopératives naissantes ont besoin d’un plaidoyer pour être ouvertes au monde.

La coopérative Rimawihe de Kidibwe fait alors partie des bénéficiaires de l’appui de la CIAP et les résultats sont satisfaisants, a-t-il démontré par une comparaison avec les autres coopératives non appuyés.

En effet, un grand marais dit  » Nyamuzi-Cintama-Kidimbwe » fut aménagé par le PRODEFI et laissé aux coopératives rizicoles de Nyabikere, Buhiga et Shombo, a-t-on appris sur place.

La CIAP a donc appuyé la coopérative Rimawihe de Kidibwe en commune Nyabikere en mettant à sa disposition, un technicien encadreur, et en lui donnant des semences et des engrais.

Le riz étant encore à la floraison, la récolte est déjà estimé  à plus de six tonnes alors qu’elle était de 2,5 tonnes,  avant de bénéficier de l’encadrement.  Le technicien encadreur annonce que sur 234 ha à la disposition des coopératives  d’exploitation des marais,  l’appui de la CIAP a travaillé sur 50 ha et la coopération chinoise a fait autant, mais, 134 ha restent déficitaires.

Chez les coopératives encadrées, les pépinières, le labour, le semis, l’application des engrais, le sarclage et la moisson suivent un calendrier. L’administration et les services du Bureau provincial de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage (BPEAE) interviennent  pour un respect strict,  d’après les informations recueillies sur place.

Notons que les coopératives rizicoles de ce vaste marais enregistrent 4845 membres.