• ven. Mai 24th, 2024

Les coopératives rizicoles avec des décortiqueuses modernes s’inquiètent du manque de courant

ByAdministrateur

Mai 10, 2023

CIBITOKE, 9 mai (ABP) – Les membres des coopératives rizicoles et la population du chef-lieu de la commune Rugombo, en province Cibitoke, grognent qu’ils travaillent à perte, suite au transformateur défectueux, depuis deux mois.

Pour ce fait, ces coopératives ont été obligées d’acheter des groupes électrogènes pour faire fonctionner de leurs décortiqueuses, selon Emmanuel Mwakamwiza, président du coopérative « Bungabunga igiterwa c’umuceri ».

Cependant, pour décortiquer un sac de riz paddy, on utilise un litre de carburant, et par conséquent les frais de décortication par sac de riz ont passé de 4400 francs burundais à 6000 Fbu, a-t-il indiqué.

De surcroît, M. Mwakamwiza a signalé que ces coopératives travaillent à perte, car souvent le carburant s’achète sur marché noir, à prix de 5000 Fbu le litre, et des fois voire plus.

Pour Augustin Havyarimana, membre du comité de la coopérative « Abajamugambi », il a abondé dans le même sens. Il a révélé que les utilisateurs dudit transformateur ont informé l’administration communale et ont fait recours à la REGIDESO, pour son remplacement, il y a d eux mois.

Pour le moment, ces coopératives ainsi que les riziculteurs demandent une solution pour ce problème, afin de permettre à la population et à ces coopératives de travailler dans de meilleures conditions.

Quant à la REGIDESO, la question est déjà connue à l’échelon supérieur, et il promet de remplacer le transformateur bientôt, une réponse favorable.