• dim. Mai 26th, 2024

Entre 300 à 500 touristes accueillis, chaque année, au parc national de la Ruvubu

ByAdministrateur

Mai 24, 2023

CANKUZO, 23 mai (abp) – Le parc national de la Ruvubu accueille très  peu de touristes, seulement entre 300 et 400 par an, alors qu’il est riche en espèces,  selon M. Marc Bakundintwari, responsable de ce parc, qui s’ exprimait , lors de la visite effectuée dans ce parc, par l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi,  Claude Bochou,  mardi, le 23 mai, 2023, a constaté l’ ABP sur place.

Selon ce responsable, ce parc de 50800 ha regorge de 425 espèces des oiseaux, 14 espèces de poissons, de pas mal d’animaux comme des hippopotames, des babouins, des cobes défasses,  de guibes harnachés et des plantes de différentes espèces.

Pourtant, ces animaux et plantes sont menacés par le braconnage, la pêche illégale du côté de la province Muyinga et Karusi, de pacage des bovins sur le côté de la province Cankuzo et Ruyigi et la recherche des plantes médicinales.

  1. Marc Bakundintwari a expliqué que l’une des causes, est, les moyens limités de la population riveraine de ce parc.

En rapport avec le tourisme, le responsable de ce parc national dit que l’effectif de 300 à 500 touristes  accueilli chaque année,  ainsi que les recettes, sont encore à un faible niveau.

Selon lui, cela s’explique par le fait qu’on ne fait pas de publicité pour ce parc,  afin qu’il soit connu.

Les responsables des médias ont été invités, à ce sujet, ce lundi, lors du lancement de trois projets de protection de l’environnement,  à libérer des moments de publicité pour la beauté des paysages du pays.

En outre, le manque d’infrastructures comme des hôtels, des sentiers touristiques non aménagés et d’équipements, fait également défauts.

M. Albert Mbonerane, responsable de l’organisation non gouvernementale ACVE, Action Ceinture Verte pour l’Environnement, a promis la réhabilitation du gîte et de camping et la réalisation d’autres activités,  au fil du temps suivant la priorité, ceci dans un projet que cette organisation va mettre en œuvre sous financement de l’Union européenne.

                                                                                                            Vue partielle du parc de la Ruvubu