• sam. Mai 25th, 2024

Le manque de vétérinaires, un défi de développement de la cuniculture

ByAdministrateur

Mai 29, 2023

CANKUZO, 29 mai (ABP) – Certains cuniculteurs de la province Cankuzo se plaignent que les pertes sont énormes suite au manque de vétérinaires.  Au cours d’une interview accordée à l’ABP, Ils saluent l’initiative du gouvernement de promouvoir de cet élevage, du fait qu’il est moins cher que d’autres types d’élevage, mais également que leur reproduction prend une courte durée.

Pourtant, ils se lamentent qu’ ils enregistrent beaucoup de pertes suite au manque des agents mieux formés en matière de consultation et des soins des maladies des lapins dans cette province. A titre d’exemple, M. Bizimana de la colline Cankuzo a enregistré une perte de 20 lapins morts le mois passé.

Le directeur provincial de l’environnement, l’agriculture et l’élevage en cette province, M. Melchiade Ntahondereye, confirme ce défi car, chaque commune ne dispose qu’un seul vétérinaire qui  ne peut pas parcourir seul toutes les collines. Il les tranquillise que des formations des cuniculteurs sur les maladies des lapins et leurs signes ainsi que le comportement qu’ils doivent adopter vont être dispensées.

En outre, de telles formations seront organisées aux agents ayant été formés avant l’introduction de la cuniculture, dans le cadre des projets de développement  œuvrant dans cette province, pour aider à suivre de près la santé des autres animaux domestiques.

Signalons que les statistiques du bureau provincial de l’environnement, l’agriculture et l’élevage jusqu’au mois de février de cette année 2023 montrent que la commune Gisagara vient en première position dans l’élevage des lapins tandis que  la commune Mishiha vient en dernière position.