• mer. Mai 22nd, 2024

La cuniculiculture, à un niveau satisfaisant

ByAdministrateur

Juin 12, 2023

BUBANZA, 10 juin (ABP) – Le directeur provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Élevage (BPEAE), en province Bubanza (nord-ouest du Burundi), M. Emmanuel Ndikumuganwa, se réjouit du pas déjà franchi dans la mise en œuvre du programme  de la cuniculiculture, malgré quelques contraintes, apprend-on sur place.

Les données du BPEAE Bubanza montrent qu’au mois de février 2023, toutes les cinq communes qui composent la province Bubanza, ne dépassaient pas 3 000 lapins, mais qu’actuellement, le nombre de lapins arrive à plus de 12.000.

Certaines des contraintes à la mise en œuvre de la cuniculiculture, évoquées par certains éleveurs contactés, sont, entre autres, le manque de marchés d’approvisionnement en lapins, soulignant que même les coopératives SANGWE, qui prévoient les octroyer aux membres, n’en trouvent pas.

D’autres obstacles à cet élevage, sont le manque de médicaments spécifiques aux lapins, car, actuellement, les éleveurs font recours à ceux des volailles. Ils parlent, également, de la consanguinité, causée par le fait que ces animaux domestiques restent dans le voisinage, ainsi que des connaissances insuffisantes pour mieux pratiquer la cuniculiculture, apprend-on sur place.

M. Ndikumuganwa appelle les habitants de Bubanza, à s’adonner à cet élevage des lapins, jugé rentable et bénéfique pour les ménages. Il leur demande, aussi, de faire recours aux techniciens agro pastoraux proches, chaque fois que de besoin.