• mer. Juin 12th, 2024

Le chef de l’État appelle les Burundais à relever l’économie afin d’atteindre l’indépendance effective 

ByAdministrateur

Juil 5, 2023

BUJUMBURA, 4 juil (ABP) – A la veille de la célébration du 61ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, le président de la République du Burundim Evariste Ndayishimiye a livré vendredi le 30 juin à Gitega, un message à la nation sous le thème : » Ensemble, relevons l’économie du pays pour atteindre l’indépendance effective ».

Dans ce message, le chef de l’État a exprimé ses remerciements envers Dieu qui a mis fin à la période coloniale, tout en rappelant que le pouvoir colonial ne favorisait pas la liberté d’expression à l’endroit du peuple Burundais.

Il n’a pas manqué de remercier nos ancêtres qui ont été des martyrs de l’indépendance notamment le Prince Louis Rwagasore, qui a beaucoup lutté pour l’indépendance du Burundi.

Ndayishimiye a précisé que le Burundi d’avant la colonisation était un pays paisible et prospère, sans divisions ethniques et régionales, avec tout le respect des droits de l’homme et la bonne gouvernance.

À partir des minerais, a-t-il indiqué, les Burundais parvenaient à fabriquer différents matériaux nécessaires pour le développement du pays.  Il a cité notamment les houes, les lances et les haches.  Avec la colonisation, a-t-il regretté, tout a été détruit parce que les colonisateurs ont semé les divisions, et les industries des Burundais ont été concurrencées par celles des blancs. Les Burundais ont perdu le courage de continuer leurs activités industrielles, même le petit objet n’est produit, a signalé le chef de l’Etat.

Selon le chef de l’Etat, la célébration de l’indépendance est une occasion pour les citoyens burundais de se ressaisir, de montrer qu’ils sont capables et autonomes. Pour cette raison, il a invité le peuple burundais à prendre conscience du thème précité, en augmentant la production chacun, dans sa fonction, pour lutter contre la pauvreté. Il l’a invité également à s’atteler aux projets de développement pour avoir de quoi à mettre sous la dent, ce qui permettra aux Burundais de cohabiter pacifiquement expliquant, que la plupart des conflits sont liés à la pauvreté. Le fait d’être autonome permettra aussi de ne pas attendre des aides en provenance de l’extérieur du pays et atteindre l’indépendance effective.

Le numéro un burundais a demandé à la population burundaise dont les jeunes, les privées, les confessions religieuses, la société civile et autres, à aimer leur patrie, sauvegarder la paix et la sécurité du pays, exploiter le patrimoine naturel, créer des industries  pour lutter contre la pauvreté et avoir de quoi à exporter afin de relever l’économie des familles et celle du pays.

Le président de la République a, par la même occasion, demandé aux étrangers à amener leurs capitaux pour investir au Burundi, expliquant que ce dernier regorge beaucoup de potentialité et que la paix et la sécurité qui y règnent, favorisent les investissements.

Le chef de l’Etat a, par ailleurs, exhorté les Burundais à travailler ensemble dans leurs projets de développement et en se regroupant en association, arguant que l’union fait la force. Les burundais sont aussi demandé à sauvegarder le trésor public, tout en évitant des malversations économiques et la corruption, et à prendre soin des infrastructures publiques.

Les Burundais sont appelés à avoir la culture de conserver leur argent dans les banques pour que ceux qui ont des projets de développement puissent utiliser cet argent pour le développement du pays. Le fait de conserver l’argent dans la maison est une perte pour le pays, a souligné le président de la République du Burundi.