• mer. Juil 17th, 2024

L’insécurité alimentaire élit domicile chez les fainéants, d’après un agriculteur

ByAdministrateur

Juil 31, 2023

GITEGA, 29 juil (ABP) – L’administrateur communal de Gitega, en province Gitega (centre du pays), Dr Jacques Nduwimana, a octroyé, vendredi le 28 juillet 2023, des semences des cultures maraîchères aux agriculteurs du marais de Mutwenzi, se trouvant sur la colline de Rukoba.

Cette donation était une réponse à une doléance d’incapacité de certains agriculteurs de se procurer desdites semences, a fait savoir Dr Nduwimana. D’une valeur de 3,5 millions BIF, cette donation a émané de l’ONG World Vision et peut servir à une superficie de 60 hectares, d’après le même administrateur communal. Elle était constituée entre autres de semences de carottes, d’amarante et des oignons. Au nom des bénéficiaires de cette aide, Dr Nduwimana a remercié vivement l’ONG World Vision pour son partenariat actif envers la commune à sa charge et lui a souhaité d’aller vers l’avant. Aux bénéficiaires de l’aide et à la population de sa commune, il a demandé de saisir la balle au bond pour travailler davantage en vue de se créer l’autosuffisance alimentaire et se procurer aussi de l’argent grâce à la vente du surplus agricole. De cette façon, a-t-il continué, l’on aura valorisé le slogan du chef de l’État burundais, Evariste Ndayishimiye, qui dit : « A chaque bouche, de la nourriture ; et à chaque poche, de l’argent. » Il a encouragé les agriculteurs qui pratiquent l’irrigation de leurs champs tant dans les marais que sur les collines. Bien que l’on soit en saison sèche, a-t-il expliqué, l’on ne doit pas baisser les bras pour autant du fait que le ventre réclame incessamment à manger, a-t-il renchéri.

Parmi les bénéficiaires de l’aide en question, il y en a qui a témoigné de la rentabilité de son potager entretenu dans les enceintes de sa maison d’habitation. « En usant de l’irrigation, la récolte me procure de l’argent, d’un côté ; et des légumes qui sont toujours présentes dans la ration alimentaire familiale, de l’autre côté « , a-t-il raconté. Pour conclure, il a fait un clin d’œil en disant que l’insécurité alimentaire élit domicile chez les fainéants.