• mer. Juin 19th, 2024

Vers la valorisation du lac Rwihinda

ByAdministrateur

Juil 31, 2023

KIRUNDO, 19 juil (ABP) – Le ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et l’Elevage, via l’Office burundais pour la protection de l’environnement (OBPE), a décroché un Projet d’appui à l’amélioration de l’efficacité de gestion du Paysage aquatique protégé du nord (PAPN) et aux initiatives de développement communautaire « PAAPID » du programme BIOPAMA (Biodiversity and Protected Areas management), un projet de 18 mois financé par l’Union européenne à hauteur de 182.970euros, a-t-on appris. Selon le directeur général de l’OBPE, M. Berchmans Hatungimana, ce projet va se focaliser sur le lac Rwihinda localisé en province Kirundo (nord du Burundi), communément appelé lac aux oiseaux, et contribuera à améliorer l’efficacité de gestion du PAPN et des moyens de subsistance de la communauté riveraine.

M. Hatungimana a indiqué qu’on va en premier lieu construire un bureau du responsable du PAPN pour faciliter sa tâche. Ensuite, on compte aménager une plage qui remplit toutes les conditions, afin que les touristes puissent se sentir à l’aise.

Pour bien contempler le lac aux oiseaux, on va aussi construire un poste d’observation à l’intérieur de l’ilot du lac aux oiseaux, et un bateau motorisé sera disponible pour que les touristes puissent faire facilement le tour du lac. En outre, il est prévu 10 motopompes destinées aux agriculteurs pour irriguer facilement leurs champs, puisqu’une motopompe a la capacité de pousser l’eau jusqu’ à 400 mètres, a-t-on appris.

Avec ce projet, il sera aussi aisé de décourager le mauvais comportement de certaines personnes qui ont l’intention d’exploiter la zone tampon. Par ailleurs, les pêcheurs du lac Rwihinda, vont bénéficier le matériel de pêche approprié, surtout les filets, afin d’éviter le matériel prohibé. Il a ajouté qu’une moto et 20 bicyclettes sont prévues pour le responsable du PAPN et les guides touristiques pour qu’ils puissent bien travailler.

Le chef de cabinet du gouverneur, M. Eric Nduwayezu, a mis en garde les agents de l’OBPE et les administratifs à la base qui s’arrogent le droit de distribuer les zones tampons aux gens pour exploitation, que des sanctions sévères sont prévues, de même que pour les pêcheurs qui continuent à utiliser le matériel prohibé.