• mer. Fév 28th, 2024

La production de la saison culturale C sera satisfaisante, selon le directeur du BPEAE

ByAdministrateur

Août 3, 2023

RUTANA, 2 août (ABP) – Huit tonnes cinq cent cinquante kilos de maïs hybride de type PAN53, à semer sur plus de 300 hectares dans différents marais de la province  Rutana, ont été distribués par le bureau de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage, aux agriculteurs qui vont cultiver dans les marais, dans cinq sur six communes de la province pour la saison culturale

Selon M. Bagorikunda Pierre Claver,  responsable du dit bureau,  une agriculture maraichère est bénéfique non seulement pour les techniciens agricoles, mais également pour les agriculteurs du fait qu’il devient facile pour ces premiers de bien suivre la croissance des semences, et combattre les maladies pouvant attaquer ces champs, jusqu’au moment de récolte.

Pour les cultivateurs, les ravageur sont minimes en saison C car, le temps  de récolte est le même pour tous, a-t-il dit.

S’agissant de la production agricole de cette saison, le directeur en charge de l’agriculture en province de Rutana  espère avoir une production satisfaisante, vu que la population de la province de Rutana, a massivement répondu à l’appel d’utiliser du fumier naturel, ainsi que des engrais chimiques. Il a souligné également que les pesticides sont disponibles. Tout cela, ajouté à une bonne semence augure une bonne production, a-t-il signalé.

Quant à la mise en œuvre du programme de l’Etat appelant tout ménage à disposer au moins d’un champ irrigué à domicile durant cette période d’été, M. Bagorikunda a signalé qu’en province Rutana cet appel a été entendu, mais que le manque d’eau dans certains endroits, freine son accomplissement pour tous.

Suite au constat que certaines familles ont du mal à avoir des semences pendant les périodes de semis, du fait de la vente de toute la production agricole, il a appelé toute la population de la province  Rutana à conserver une partie de leur production dans des greniers communautaires, afin qu’ils puissent s’en servir au bon moment.

Il a invité la population qui s’occupe de ces travaux palustres à entamer immédiatement avec les préparatifs de la saison culturale à venir, dès qu’ils auront terminé avec le semis en cours.