• ven. Juin 21st, 2024

L’utilisation de la tourbe, un moyen d’atténuer les problèmes liés au déboisement

ByAdministrateur

Août 23, 2023

BUJUMBURA, 21 août (ABP) – Le président de la République, Evariste Ndayishimiye, a effectué le lundi 21 août 2023, une visite à l’Office national de la tourbe (ONATOUR) situé au quartier industriel de la commune urbaine de Ntahangwa en Mairie de Bujumbura, pour s’enquérir de la situation des travaux de production de briquettes combustibles à base de la tourbe.

Le président Ndayishimiye a salué le travail de l’ONATOUR et lui a également demandé de réaliser rapidement une étude quantitative du charbon consommé quotidiennement par la population au Burundi, pour voir comment augmenter les machines de production de la tourbe afin  d’atténuer les problèmes liés au déboisement.

Selon le directeur général de l’ONATOUR, Isidore Mbayahaga, cet office emboîte le pas du Gouvernement dans la lutte contre le déboisement qui se manifeste surtout dans la production du charbon de bois.

Alors que le Burundi dispose de nombreuses ressources minérales, a-t-il poursuivi, on a constaté que la tourbe peut produire des briquettes combustibles qui peuvent remplacer le charbon de bois.

A titre illustratif, M. Mbayahaga a rassuré que 10 tonnes de briquettes combustibles à base de la tourbe peuvent remplacer 80 hectares d’arbres. Il en a profité pour informer la population que le prix du kilo (kg) de tourbe sera vendu moins cher par rapport au prix du charbon de bois.

Il sied de rappeler que la première production de briquettes combustibles à base de la tourbe est attendue au mois de septembre, a indiqué le directeur général de l’ONATOUR.

Des briquettes combustibles à base de la tourbe