• mer. Mai 22nd, 2024

Concours de détection des talents des moins de 18 ans, première édition

ByAdministrateur

Août 28, 2023

BUJUMBURA, 25 août (ABP) – L’organisation  »United Partners for Humanitarian Welfare » (UPHWO), en collaboration avec le ministère des Affaires de la Communauté Est Africaine, de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, a organisé la première édition du concours de détection des talents des moins de 18 ans,  »Burundi Kids Got Talent ».

Les finales de ce concours se sont déroulées, jeudi le 24 août 2023.

Ont participé à ce concours, 44 jeunes artistes. Il s’agissait des peintres, des chanteurs, des musiciens, des comédiens, des slameurs, des acrobates et des danseurs.

Le conseiller au ministère en charge de la jeunesse, M. Jean Paul Sindayigaya a indiqué que le Burundi prend à cœur les questions de la jeunesse en initiant plusieurs opportunités en sa faveur, citant au passage la création de la Banque d’investissement pour les jeunes (BIJE) et les programmes de création de projets de développement des jeunes.

Considérant que cette initiative est louable, il a interpellé leurs aînés artistes qui se sont créés un nom, pour les soutenir afin qu’ils s’épanouissent. Quant à la contribution du ministère concerné, il a encouragé tous les initiateurs des projets des jeunes à y faire recours, promettant qu’il ne ménagera aucun effort pour soutenir les jeunes burundais, grande richesse du pays.

Il a, par ailleurs, tenu à informer que dans le même objectif de détection précoce des talents, ledit ministère a initié un projet sportif de détection des talents des jeunes  depuis les collines et quartiers. Ce projet va bientôt démarrer, a-t-il indiqué.

Pour sa part, le représentant légal de l’UPHWO, organisateur de l’événement, M. Azarias Nkengurutse, a souligné que la tenue de cette première édition est d’une grande importance. D’abord, pour les jeunes enfants qui ont la chance de connaître, très tôt, leurs talents et les exploiter, ensuite, pour le pays qui va en profiter.

Parlant des défis, il a fait savoir que le défi majeur est que plus d’un Burundais ne s’est pas confronté pour se connaître dès son jeune âge. En plus, le poids de la culture qui empêchait tout un chacun, de se libérer. Actuellement, a-t-il poursuivi en disant que ce poids est léger et en remerciant les parents qui commencent à comprendre. M. Nkengurutse a promis que des  éditions du genre seront organisées. Au cours de cette compétition, des enfants de moins de 10 ans se sont fait remarquer. A l’exception de la catégorie de comédie et d’acrobatie, c’est le jury qui a tranché en choisissant les trois premiers. En comédie et en acrobatie, le jury a récompensé un seul représentant.

Les premiers de chaque catégorie ont reçu une enveloppe de 400.000 FBu, les deuxièmes une enveloppe de 200.000 FBu et les troisièmes une enveloppe de 100.000 FBu. Hosanna Itangiteka une artiste chanteuse et la seule équipe d’acrobatie qui se sont très démarqués, ont reçu un prix spécial dit  »super » de 1.000.000 de FBu et un ticket de voyage au sein de l’EAC.

Le groupe des jeunes danseurs  »kids kids » dont un enfant de moins de 10 ans (1er plan)