• dim. Juin 16th, 2024

Le premier ministre reçoit en audience la vice-présidente de la Banque mondiale pour la région Afrique Est et Australe

ByAdministrateur

Sep 15, 2023

BUJUMBURA, 7 sept (ABP) – Le premier ministre de la République du Burundi, Gervais Ndirakobuca a reçu, mercredi le 6 septembre 2023, en audience, la vice-présidente de la Banque Mondiale pour la région Afrique Est et Australe, Mme Victoria Kwakwa, en visite au Burundi pour la première fois.

A la sortie de l’audience, Mme Kwakwa a indiqué, à la presse, que l’entretien avec le premier ministre, a porté sur le partenariat existant entre la Banque mondiale et le Burundi. Le premier ministre a présenté des  réformes structurelles et économiques que le gouvernement est en train d’exécuter pour booster la croissance économique que va bénéficier tout le peuple burundais.

La vice-présidente de la Banque Mondiale a promis que cette institution va continuer à accompagner le gouvernement dans ces réformes visant la croissance économique au Burundi.

Selon Mme Kwakwa, les deux personnalités se sont, en outre, penchées sur les stratégies à prendre pour appuyer le secteur agricole de façon à le rendre beaucoup plus résistant à tous les chocs du climat. Elle a promis aussi que la Banque mondiale va augmenter ses appuis dans ce domaine qui est beaucoup exploité par la majorité du peuple burundais.

La Banque mondiale va aussi soutenir le Burundi dans l’accélération de l’accès à l’énergie qui est insuffisante. Le transport et d’autres secteurs visés dans la vision 2040-2060 pour voir un Burundi, émergent et développé ne seront pas oubliés, a fait remarquer, Mme Kwakwa.

La vice-présidente de la Banque mondiale pour l’Afrique Est et Australe et le premier ministre burundais ont également échangé sur les voies et moyens nécessaires pour promouvoir le secteur privé surtout les  petites et moyennes entreprises, et sur l’apport du secteur minier, au développement du pays.  Mme Kwakwa a proposé de ne pas exporter tous les minerais mais plutôt d’en transformer une certaine quantité pour arriver à l’industrialisation et à l’employabilité des jeunes burundais qui vont aider à transformer l’économie burundaise.

A son tour, le porte-parole du premier ministre, Moïse Nkurunziza a fait savoir que le premier ministre a salué les appuis multiformes de la Banque Mondiale dans presque tous les secteurs de la vie nationale. Il a profité de cette occasion pour demander à cette banque, de soutenir le projet  de digitalisation des services de l’État qui permettra de renforcer la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption.

Les forces de défense  burundaises en mission de  maintien de la paix et de la sécurité dans d’autres pays ont aussi besoin d’être soutenues, a-t-il martelé.