• mar. Avr 16th, 2024

Le parti CNDD-FDD organise une prière œcuménique le dernier jeudi du mois

ByAdministrateur

Oct 9, 2023

GITEGA, 29 sept (ABP) – Le chef d’État burundais, M. Evariste Ndayishimiye, s’est joint le 28 septembre 2023, aux militants du parti CNDD-FDD de la province Gitega (centre du pays), dans une prière œcuménique, organisée au sein du parti tous les derniers jeudis du mois, sous le thème : « Bagumyabanga, restons fidèles à l’alliance divine pour prospérer ».

Dans sa communication circonstancielle, le président Ndayishimiye a interpellé la population burundaise à rester sur l’alliance qui les noue avec le Créateur. En substance, a-t-il expliqué, cette alliance recommande à l’homme d’être toujours obéissant à Dieu, tout en faisant des activités d’auto-développent. En retour, celui-ci l’inonde de ses bénédictions.

Par ailleurs, il a déclaré sa reconnaissance envers les citoyens qui prient pour lui. « Je sais qu’ils sont nombreux », a-t-il ajouté. Il a avoué que Dieu exhausse leurs prières par la force qu’il lui donne pour mieux servir la nation. A ceux qui auraient une dent contre lui, il leur a recommandé de se ressaisir, leur rassurant qu’ils n’arriveront nulle part. « Si Dieu est pour moi, personne ne peut me faire du mal », a renchéri le chef de l’Etat.

Il a également signalé que l’insubordination à l’autorité du chef de l’État conduit le pays dans l’anarchie, qui se caractérise par la loi de la jungle ou la loi du plus fort. Ce comportement déplaît au Créateur et l’incite à frapper sans pitié, toute personne qui tente à épouser ce genre de comportement, a-t-il martelé.

Auparavant, apôtre Isidore Mbayahaga avait livré pareils propos du précédent orateur. Il a demandé à l’assistance de s’aligner derrière la vision du gouvernement burundais dans sa volonté d’engager le Burundi sur la voie de l’émergence en 2040 et sur celle du développement au vrai sens du terme en 2060. Pour plus d’explication, il a indiqué à l’auditoire que l’autorité émane de Dieu et que, vouloir destituer celui qu’il a donné le pouvoir, revient à s’attirer envers soi la colère divine.

La prière en question a vu la présence du président du sénat burundais, du gouverneur de la province Gitega, du secrétaire provincial du parti CNDD-FDD et des militants dominés majoritairement par ceux du centre urbain de Gitega.

En Mairie de Bujumbura, la prière s’est déroulée à la permanence nationale du parti CNDD-FDD. Le prédicteur du jour en la personne du pasteur Venant Nahimana, se basant sur le livre de l’exode où Dieu envoyait Moise dire aux peuple juif que c’était un peuple élu de Dieu, a fait remarquer que de même, les Bagumyabanga sont investis d’une mission que Dieu leur a assignée, celle de gouverner son peuple, a-t-il signifié. D’où il a interpellé les Bagumyabanga responsables dans différents secteurs, à l’intégrité pour mieux mener cette mission.

S’exprimant lors de cette prière, le secrétaire général-adjoint du parti CNDD-FDD, M. Cyriaque Nshimirimana a appelé les Bagumyabanga à appliquer le commandement d’aimer son prochain et à une prise de conscience pour une auto-évaluation, en vue de changer de comportement. Il a par ailleurs indiqué que « aimer son prochain » signifie le respect d’autrui et de ses biens, mais également le respect du patrimoine commun. Dans le même ordre d’idées, il a interpellé les Bagumyabanga à honorer l’image du pays en tout lieu, tout en appelant à ceux qui ne le font pas au changement.

M. Nshimirimana a aussi indiqué que le mois de septembre a été caractérisé par beaucoup de réalisations au niveau du CNDD-FDD. Selon lui, les tournées organisées dans la plupart des zones, ont montré que les Bagumyabanga sont à l’œuvre. Des conventions de coopération ont été signées entre le CNDD-FDD et le parti au pouvoir au Cuba, a-t-il mentionné.

Durant ce mois, il a été organisé la campagne « Turerere Uburundi » pour inciter la population burundaise à revisiter les coutumes et la tradition burundaise qui suggèrent une éducation intègre de l’enfant, dont tout le monde doit se sentir responsable. Partant de là, il a interpellé les formateurs encadreurs et parents, à soutenir l’éducation des enfants à l’école en réduisant au maximum les cas d’abandons. Il a également appelé à la synergie des acteurs pour une éducation intellectuelle et humaine des enfants, en  leur inculquant des valeurs patriotiques, dans l’atteinte des objectifs des visions 2040 et 2060.

Au courant du mois de septembre, qui correspond au début de la saison culturale, M. Nshimiriman a recommandé aux Bagumyabanga à l’assiduité pour les travaux champêtres et l’élevage pour assurer l’autonomie des ménages.

En province Mwaro, la prière œcuménique a vu la présence du premier vice-président du Sénat, Mme Denise Ndadaye. Celle-ci a interpelé les leaders membres du parti au pouvoir de servir d’exemple dans leurs œuvres, d’adopter un comportement digne de leurs noms et de dialoguer avant de prendre des décisions.

Le prédicateur, en même temps secrétaire chargé du développement au sein du parti CNDD-FDD dans commune Mwaro, Mme Perpétue Ntirakirwa a signalé que Dieu s’est manifesté au peuple Burundais dans des moments difficiles qu’on a vécu. Elle a indiqué que Dieu était là pour traverser le peuple Burundais, et on est dans la paix aujourd’hui.

Elle a invité les participants d’en profiter pour s’atteler aux activités de développement, en leur appelant à l’auto-évaluation et au respect des commandements, car celui qui écoute la voix de Dieu et qui garde son alliance, bénéficiera le bonheur sur cette terre.