• sam. Avr 20th, 2024

Réunion de coordination provinciale des interventions des partenaires au développement

ByAdministrateur

Oct 9, 2023

CIBITOKE, 29 sept (ABP) – Dans le cadre de suivi-évaluation de la mise en œuvre des projets et programmes des organisations œuvrant en province Cibitoke, le cabinet du gouverneur, a organisé,  jeudi le 28 septembre, une réunion à l’intention des chefs de services, des administrateurs communaux, et des représentants des ONGs œuvrant dans cette province.

Au cours de cette rencontre, chaque partenaire au développement devait présenter son projet, le cadre logique, les réalisations de l’exercice budgétaire 2022-2023, les prévisions budgétaires du premier semestre 2023-2024 ainsi que les perspectives d’avenir.

Pour le chef d’antenne provincial du plan, Wilson Ndayirukiye, les partenaires doivent toujours collaborer avec l’administration, mais aussi avec les sectoriels. Sur ce, il leur a demandé de montrer des stratégies de collaboration avec l’administration locale pour la durabilité de leurs interventions.

Quant à l’administrateur communal de Bukinanyana, Christian Nkurikiye a déclaré qu’il est inconcevable que presque la totalité des interventions de la province, se limitent dans trois communes de Rugombo, Mugina et Buganda, proches du chef-lieu provincial, alors que la province est constituée par six communes. Il n’a pas mâché les mots, pour réclamer le changement de la matrice des interventions, pour que toutes les communes de la province soient appuyées, au même pied d’égalité.

Son collègue de la commune Murwi, Melchiade Nzokizwanayo, s’est inscrit en faux contre certaines anomalies, comme  le manque de collaboration, pour certains, avec l’autorité administrative et les services techniques. Il s’est indigné contre de faux partenaires qui s’allongent de travailler sur une colline ou deux, dans une commune constituée d’une trentaine de collines, pour faire entendre qu’ils interviennent dans toute la commune. Il n’a pas oublié de demander que les partenaires présentent d’abord leurs contrats et le plan de travail et de budget annuel (PTBA), à la commune, avant de débuter les activités.

Pour les Représentants des partenaires, la plupart ont expliqué qu’ils viennent pour exécution des projets déjà élaborés, d’où ils n’ont pas droit de changer beaucoup de choses.