• mar. Avr 23rd, 2024

L’organisation en coopérative, l’un des facteurs de l’autonomisation de la femme

ByAdministrateur

Oct 11, 2023

BUBANZA, 2 oct (ABP) – La présidente et l’initiatrice de la coopérative féminine « Dukore Duterimbere », de la colline Muyange, en commune Bubanza (nord-ouest du Burundi), Mme Virginie Hakizimana a indiqué que le fait d’être en coopérative est l’un des facteurs de l’autonomisation de la femme, et fait qu’elle participe à subvenir aux besoins de sa famille, au lieu de rester dépendante à son époux.

Les membres de cette coopérative habitent au village de paix de ladite colline. Certaines d’entre elles, contactées par l’ABP, se disent vulnérables. La présidente de la coopérative indique que des mobiles de l’organisation des femmes voisines en coopérative étaient, notamment la lutte contre la pauvreté.

Elle déplore que des crédits contractés chez les voisins, fussent remboursés avec des intérêts élevés que ces femmes membres n’étaient pas à mesure de trouver. Avec 4 ans d’existence et avec leurs petites cotisations, elles pratiquent l’épargne et crédits à un intérêt abordable. Elles possèdent des lapins, des chèvres, des volailles et ont des champs où cultiver des cultures maraîchères, poursuit la même source.

Certaines d’entre elles, contactées par l’ABP, disent qu’être en coopérative leur a conduit à l’autonomisation et à la participation financière quant à subvenir aux besoins de leurs familles restreintes. Elles appellent leurs pairs à l’organisation en coopératives d’auto développement, qu’elles jugent bénéfiques