• lun. Avr 15th, 2024

Proposition de la mise en place d’un fond national comme réponse aux besoins de la population

ByAdministrateur

Oct 11, 2023

CANKUZO, 3 oct (ABP) – La délégation du secrétariat exécutif permanent de la plateforme multisectorielle de sécurité alimentaire et de la nutrition (SEP/PMSAN) a effectué, la semaine dernière,  une visite aux membres de cette plateforme au niveau provincial PPSAN, en vue de se rendre compte de l’état d’avancement de leurs activités.

Le gouverneur de la province Cankuzo, M. Boniface Banyiyezako a indiqué que les membres de la plateforme provinciale de sécurité alimentaire et de la nutrition et l’administration provinciale sont à l’œuvre. Pourtant, a-t-il signalé, on enregistre le retard dans la mise en œuvre de certaines activités prévues suite au manque de moyen financier, ce qui est pour lui, une perte énorme pour le développement de la population, ajoutant que l’effectif minime des intervenants handicape aussi le développement.

M. Banyiyezako a proposé la création d’un fond national commun, pour toutes les provinces qui collectent les aides des intervenants au développement, afin que chaque part de la province soit utilisée pour intervenir aux besoins de la population. Ainsi, a-t-il dit : « Chacun vient pour exécuter tel projet dans tel endroit. En ce qui concerne le secteur de l’agriculture et de l’élevage, nous sommes en arrière, nous n’avons pas d’autres ressources sauf nos propres efforts ». C’est dans ce cadre qu’il a suggéré la création d’un fond national où les intervenants devront verser de l’argent, où leur utilisation sera suivi par eux-mêmes, en collaboration avec le gouvernement via cette plateforme et coordonné par la primature. Cette stratégie contribuerait également à enlever la différence entre les provinces en matière de développement, a-t-il ajouté.

Prenant l’exemple des Foyers d’apprentissage nutritionnel et de réhabilitation nutritionnel (FARN), le gouverneur Banyiyezako a indiqué qu’il est difficile, pour certains ménages, de chercher des éléments faisant objet de démonstration pour préparer une alimentation équilibrée suite à leur vulnérabilité. Selon lui, si ces moyens seraient disponibles, ils seraient utilisés dans la facilitation de telles activités et en assistance à d’autres cas urgents.

Le chargé de suivi-évaluation au sein du secrétariat permanent de la plateforme multisectorielle de sécurité alimentaire et de la Nutrition SEP/PMSAN, M. Fidel Ndayiragije a promis de soumettre  toutes les suggestions aux instances habilitées.