• ven. Avr 19th, 2024

Certains agriculteurs s’inquiètent du manque de semences sélectionnées

ByAdministrateur

Oct 24, 2023

GITEGA, 23 oct (ABP) – Des agriculteurs qui cherchent des semences de maïs hybrides nommés PAN53 et Bazooka s’observent en grand nombre depuis la semaine dernière au bureau de la commune Gitega (centre du pays) ainsi qu’à la direction provinciale de l’agriculture et de l’élevage.

Ces agriculteurs se demandent quand ils vont acquérir ces semences. C’est au moment où les autres vont bientôt entamer le binage.

Mme Nininahazwe Marie Goreth, une cultivatrice résidant sur la colline Bukwazo en zone Mubuga a indiqué à l’ABP  que c’est  la troisième fois qu’elle vient  à la commune, à la recherche de ces semences, mais en vain. Mme Ininahazwe signale que l’administration communale leur donne des rendez-vous qui n’aboutissent à rien. « J’ai a constaté qu’il n’y a plus des semences dans le stock et j’ai  décidé d’acheter et planter les grains de maïs non sélectionnées  vendus au marché central de Gitega ». Un avis qu’elle partage avec Niyongabo Gordien habitant la colline Rubamvyi, de la zone Gitega rural. Ce dernier fait savoir que pour cette saison culturale A, il a préféré acheter des semences non sélectionnées vendus au marché, faute de semences sélectionnés PAN53 ou Bazooka. Il a également indiqué que l’ONG Tubura, qui encadre les agriculteurs au niveau des collines avait l’habitude de leur octroyer des semences sélectionnées, mais que pour cette année la situation n’a pas été la même.

Au niveau de la Direction provinciale de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, (DPEAE), on indique qu’eux aussi sont en attente des semences sélectionnées et demandent aux agriculteurs d’attendre eux-aussi patiemment.

Malgré le manque criant de ces semences, ces agriculteurs remercient vivement le gouvernement du Burundi qui n’a ménagé aucun  effort, pour que les agriculteurs aient des engrais à temps, même si le prix a été revu à la hausse.