• dim. Avr 21st, 2024

La Faculté d’agronomie et de bio-ingénierie engagée à promouvoir la production agricole

ByAdministrateur

Nov 6, 2023

GITEGA, 30 oct (ABP) – La faculté d’Agronomie et de Bio-ingénierie « FABI » de l’Université du Burundi, branche de Gitega (centre du pays), a procédé, jeudi, le 26 Octobre 2023, au lancement de la récolte des pommes de terre de variété Victoria, plantées pendant la saison culturale C, dans le marais de Nyabugogo, au centre urbain de Gitega (centre du pays), a constaté l’ABP sur place.

Le Doyen de cette faculté, Dr Nijimbere Séverin a indiqué qu’il est satisfait de la production, ajoutant qu’ d’au moins 20 tonnes de pommes de terre vont être récoltées sur une superficie de moins d’un hectare. Il a, à cet effet, encouragé les étudiants de cette faculté qui ont assuré le suivi régulier de ces plantes, en respectant toutes les étapes pyrotechniques de cette culture, dès la plantation à la récolte. Dr Nijimbere a interpellé la population à imiter chez eux cette pratique de la culture moderne de pommes de terre et autres cultures vivrières, afin d’augmenter la production sur une petite superficie et à aménager tous les marais, plus particulièremenpendant la saison culturale C, pour assurer l’augmentation de la production, afin que chaque bouche ait à manger et chaque poche de l’argent.

Il a en outre appelé la population, à ne plus planter des tomates et des aubergines là où ils viennent de récolter les pommes de terre, afin d’éviter leur contamination car, ces plantes sont dans la même famille et sont plus vulnérables de la bactériose. Il a ajouté qu’il faut attendre au moins six saisons culturales pour y planter encore des pommes de terre, des tomates ou des aubergines. Il les a appelé à y planter d’autres culture comme le maïs, les haricots ou le riz, afin de combattre effectivement les bactéries qui neutralisent ces plantes.

Il a signalé que pour cette saison culturale A en cours, on prévoit y planter du riz ou du maïs même si le temps est avancé, selon les indicateurs donnés par l’IGEBU.

La population du centre urbain de Gitega encourage cette faculté, qui pour le moment priorise les travaux pratiques, pour assurer l’augmentation de la production et aident ses étudiants à se familiariser avec les travaux champêtres.

Signalons qu’un kg de pomme de terre se vend à 1000 Fbu à la faculté d’agronomie et de bio-ingénierie alors qu’au marché central, il coûte 1300 Fbu et plus.