• sam. Avr 13th, 2024

Lancement officiel des activités du Réseau des télévisions en ligne enregistrées au Burundi

ByAdministrateur

Nov 17, 2023

BUJUMBURA, 10 nov (ABP) – Le Conseil national de la communication a lancé officiellement, jeudi le 9 novembre 2023, les activités du réseau des télévisions en ligne enregistrées au Burundi.

La présidente du Conseil national de la communication (CNC), Mme Vestine Nahimana a rappelé dans son discours, que le CNC a organisé plusieurs rencontres avec les responsables des médias en vue d’échanger sur la façon d’exercer la profession dans les limites de la loi.

D’après elle, le CNC encourage les initiatives des médias allant dans le sens d’améliorer la façon de collecter les informations, de les traiter et de les transmettre, tout en respectant certaines réglementations pour éviter les dérapages éventuels.

Concernant les télévisions en lignes, elle a indiqué que les unes opèrent dans la pire inégalité et n’ont pas d’adresse connu au Burundi, les autres se sont transformées en véritables espaces d’injures et de règlement de compte contre l’individu, oubliant que les télévisions en lignes ont les mêmes droits et devoirs que les télévisions classiques, a-t-elle annoncé.

Le réseau des télévisions en lignes enregistrées au Burundi à qui on a accordé l’autorisation d’exploiter les informations, doit constituer un interlocuteur valable dans le CNC, de respecter la loi régissant la presse et de diffuser des vraies informations qui servent à l’intérêt public et le CNC s’engage à l’accompagner et l’appuyer dans leurs activités, a-t-elle ajouté. Elle a par ailleurs invité les responsables de ce réseau à transmettre dans les meilleurs délais, les textes et les actes constitutifs pouvant le permettre de les valider aussitôt.

Quant à la représentante du réseau des télévisions en ligne enregistrées au Burundi, Mme Aline Marijo, elle a signifié que ce réseau est une initiative des jeunes burundais responsables des médias en ligne, qui se sont associés afin de mieux informer le monde. Ces jeunes ont introduit les outils de communication digitale auprès de différents partenaires et responsables administratifs.

D’après elle, ce réseau compte 25 membres avec d’autres dont leurs dossiers de demande d’adhésion sont en attente. Mme Marijo a ajouté que ce réseau vient au moment où la désinformation, les fakes news, les intox pullulent, alors que la population n’a plus du temps pour vérifier si l’information mérite d’être consommée.

Avec sa vision la communication digitale, celle-ci est un outil indispensable dans le développement à l’ère du numérique. Sa mission est de rendre plus professionnels les médias en ligne et leur personnel, et de transformer ces médias en outils essentiels de communication.