• ven. Avr 19th, 2024

Les outils informatiques pour surveiller les réserves naturelles du Burundi

ByAdministrateur

Nov 17, 2023

MAKAMBA, 15 nov (ABP) – L’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE), représenté par son directeur général, Jean Berchmans Hatungimana a reçu de la part de l’association Conservation et Communauté de Changement (3C), représenté par son représentant légal Léonidas Nzigiyimpa, deux drones et quatre GPS (Global Positioning System = Système de géolocalisation par satellite), qui serviront dans les activités de garde des réserves naturelles de Vyanda et le paysage protégé de Mukungu-Rukambasi.

C’était le lundi 13 novembre 2023, lors du lancement du projet de restauration de la connectivité écologique pour la sécurisation des chimpanzés et des populations du sud du Burundi.

  1. Nzigiyimpa, a indiqué que ledit projet compte relever le niveau de vie des populations environnantes de ces réserves naturelles. Il a souligné que pour réussir la protection de l’environnement, il faut lutter contre la pauvreté des populations qui s’approvisionnent dans ces réserves pour avoir de l’argent.

Il a en outre indiqué que dans le cadre du projet de restauration de la connectivité écologique pour la sécurisation des chimpanzés et des populations du sud du Burundi, des études seront faites pour savoir la biodiversité de ces écosystèmes.

Il a proposé que les derniers habitats des chimpanzés soient préservés en protégeant et en restaurant les forêts de la Rukonwe, où on trouve également des chimpanzés. Il a conclu en signalant que c’est la synergie de tout un chacun qui permettra d’arriver aux résultats du projet.

Les gouverneurs des provinces Makamba, Bururi et Rumonge, qui ont participé dans ces cérémonies ont suggéré le rapatriement des chimpanzés du Burundi se trouvant au Kenya, que cette activité soit faite dans les meilleurs délais.

Concernant l’usage de ces drones, le directeur général de l’OBPE a indiqué que des procédures sont déjà entreprises à l’Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications (ARCT), pour que les services de l’OBPE en collaboration avec les agents de l’association conservation et communauté de changement commencent à utiliser ces drones dans la garde de ces réserves.