• sam. Avr 13th, 2024

Une réunion des chefs de service élargie aux administrateurs communaux.

ByAdministrateur

Nov 30, 2023

BUJUMBURA, 22 nov (ABP) – Le gouverneur de la province Bujumbura (ouest du Burundi), M. Désiré Nsengiyumva a réuni mardi le 21 novembre 2023, au chef-lieu de la commune Nyabiraba, les chefs de service provinciaux et les administrateurs communaux, pour leur informer sur le prochain passage de la caravane du flambeau de la paix en cette province et d’échanger sur les domaines de la vie nationale.

En effet, le gouverneur Nsengiyumva a informé à tous les participants que le flambeau de la paix va arriver le 9 décembre en province de Bujumbura et va illuminer les travaux de développement communautaires durant deux jours et sera remis à la Mairie le 12 décembre courant et repassera en province vers Rumonge.

Il a invité les administrateurs à s’y préparer et faire participer un grand nombre de gens mais aussi à présenter de grandes œuvres à réaliser en cette période tout en précisant que le ciment est déjà en province.

Il leur a exhortés à bien accueillir les caravaniers, les loger et les prendre en charge et leur donner des cadeaux en vue de sauvegarder la bonne coutume de la province de bien accueillir les passants.

Abordant d’autres points de la vie nationale, le gouverneur Nsengiyumva a voulu savoir l’étape franchie dans la mise en œuvre de la politique nationale d’élevage des lapins par ménage. Il a été constaté que la province Bujumbura et les communes ont déjà débuté cet élevage avec un clapier d’une dizaine de lapins. Il a été remarqué que les services provinciaux et communaux n’ont pas fait grand-chose sauf le commissariat provincial de la police et quelques commissariats communaux qui disposent des lapins, d’après le rapport donné par M. Barthélémie Bigirimana de la police nationale.

L’administrateur de la commune Mubimbi M. Dismas Harimenshi a signalé que les cuniculiculteurs sont confrontés aux problèmes des maladies de lapins et ne trouvent pas de médicaments. C’est dans ce cadre qu’il a sollicité de l’aide de la direction provinciale de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage. Sur ce, une séance d’information sur l’élevage des lapins est prévu pour bientôt à tous les agents de santé communautaire animale.

En agriculture, les administrateurs ont relevé les maladies des plantes comme le maïs, le haricot et l’apparition des escargots, le manque de plants de bananiers et de maniocs. Ici le directeur provincial ayant l’agriculture dans ses attributions a recommandé l’usage des produits phytosanitaires et le ramassage de ces escargots et les tuer.

Quant à la disponibilité des plants de bananiers, les gens peuvent renouveler leurs champs en amenant les plans sains et c’est faisable en les achetant chez les voisins.

La DPEAE a reçu des boutures de maniocs qui sont en multiplication en commune Mutimbuzi et seront distribuées en saison B 2024.

                                                                     Vue partielle des participants

Le gouverneur a évoqué les cas des adductions d’eau potable détruites par les glissements de terrain en cette province, des adductions qui ne fonctionnent plus grâce aux raccordements pirates en route. Sur cette situation, il a invité le responsable provincial de l’eau à faire le possible pour donner de l’eau à la population et faire payer ceux qui ne paient pas ce produit et qui n’ont pas de compteurs.

Réagissant à ce propos, le responsable provincial de l’eau a fait savoir qu’en collaboration avec les administrateurs communaux, un inventaire des dégâts est déjà fait pour les rétablir. Celui-ci a également souligné que pour que les choses aillent mieux, les consommateurs de l’eau doivent payer un prix forfaitaire de 5000Fbu par ménages. Ceux qui ont besoins de compteurs doivent les pauser. Et de préciser que les gens d’Ijenda en commune Mugongomanga doivent payer afin que d’autres puissent être raccordés en eau.

Le gouverneur a en outre rappelé les participants que la pratique du raccordement pirate en électricité fait parler d’elle depuis longtemps, en communes Kanyosha, Nyabiraba et Isare. Il a appelé les administrateurs à superviser le travail de couper ces installations anarchiques expliquant que ça surcharge les transformateurs dont certains risquent de craquer et sauter.

En éducation, le gouverneur a interpellé au directeur provincial de l’éducation M. Raphael Ciza, d’améliorer les méthodologies d’enseignement afin que sa DPE quitte la 3e place en arrière pour progresser, s’inquiétant que la province éducative pourrait chuter pour occuper la dernière place, au moment où même les vacataires sont payés tardivement et le nombre d’élèves élevé.

Le DPE Ciza a indiqué que le nombre pléthore d’élèves est difficile à diminuer car chaque année des gens viennent avec leurs enfants pour s’installer en cette province et c’est inévitable. Les vacataires seront payés à temps étant donné que ce ne sont plus les directeurs d’écoles qui conservent l’argent collecté.