• mar. Avr 16th, 2024

La première dame et l’ambassadeur de Chine au Burundi ont assisté les PVVS de Kabezi

ByAdministrateur

Déc 21, 2023

BUJUMBURA, 16 déc (ABP) –La première dame du Burundi, Mme Angéline Ndayishimiye en compagnie de l’ambassadeur de Chine au Burundi, ont effectué une descente en commune Kabezi samedi, le 16 décembre 2023, où elles  ont posé un geste de solidarité envers les personnes vivant avec le VIH/Sida, encadrées par le  service Yezu Mwiza.

A cette occasion, l’ambassadrice de Chine au Burundi, Mme Zhao Jianngping a indiqué que beaucoup d’efforts ont été consentis dans la lutte contre le Sida et  que les résultats atteints sont très satisfaisants,  ajoutant qu’au Burundi, les efforts de la première dame et du ministère de Santé publique et de Lutte contre le Sida,  dans la sensibilisation à la lutte contre cette pandémie, ont fait que le nombre de personnes atteintes a été sensiblement réduit.

Elle a signalé que le Burundi a fait beaucoup de progrès dans la lutte contre le Sida et qu’il est le premier pays de l’Afrique centrale et Australe dans la lutte contre le Sida.

La santé est un domaine important, a dit Mme Zhao Jianngping, ajoutant que la Chine entend soutenir les pays d’Afrique à renforcer les capacités et connaissances en matière de lutte contre le Sida et qu’elle compte utiliser tous les leviers à sa disposition en la matière.

La première dame Angeline Ndayishimiye a indiqué que l’activité de la journée s’inscrit dans la poursuite de la célébration de cette journée  organisée en province Ruyigi

Selon elle, sa fondation Bonne action Umugiraneza a voulu se joindre  au Service Yezu Mwiza au profit des personnes qui vivent avec le VIH, signalant qu’elle est satisfaite d’apprendre que ces personnes ont une charge virale indétectable et que les enfants qu’ils ont mis au monde sont bien portants, sans infection du  Sida. Elle signalé que ces personnes ont bien compris le bien-fondé de la vie et cela prouve que l’objectif zéro cas de Sida en 2030 est possible,  se réjouissant que cette objectif cadre bien avec la vision d’un Burundi émergent en 2040 et  développé en 2060 car, il aura des gens en bonne santé, qui peuvent travailler. Signalons que cette aide était constituée de vivres et de non vivres  (pagnes, jus, le matériel hygiénique, le sucre, le riz, le haricot, le palmier à huile.

Notons que le service Yezu Mwiza dirigé par  Abbé Désiré Yamuremye.