• mar. Avr 16th, 2024

Les acteurs communautaires appelés à agir contre les grossesses non désirées

ByAdministrateur

Déc 21, 2023

RUTANA, 16 déc (ABP) – Les jeunes devraient  consulter les  centres de santé amis des jeunes dans le but de recevoir des information sur la manière de se protéger contre des grossesses non désirés, a fait savoir Dr Thérence Kennedy Ngendakuriyo, Coordonnateur du projet Solutions for supporting healthy Adolescents and rights Protection (SHARP), au cours d’un  entretien avec les médias qui s’est tenu, vendredi, 15 décembre 2023, après une réunion d’échange d’idées en vue de l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive des adolescents.

M. Ngendakuriyo a déploré que des cas de grossesses pour les enfants de moins de quatorze ans soient enregistrés en province Rutana. Les statistiques du Bureau du médecin directeur de la province sanitaire de Rutana montrent cinq cas d’accouchement pour ces jeunes enfants.

Il a mentionné que le manque d’information pour les jeunes,  en est la cause, soulignant, par ailleurs,  que des raisons de croyance religieuse, la culture ainsi que la peur de parler de la sexualité y jouent un grand rôle.

Dans le but de faire face à ces défis, M. Ngendakuriyo a invité les leaders des confessions religieuses à sensibiliser les parents, à oser parler à leurs enfants sur le sujet de la santé sexuelle et reproductive, car, c’est par ce moyen que les enfants auront des informations vraies qui les aideront à se protéger contre des grossesses non désirées ainsi que des infections sexuellement transmissibles.

Le même appel a été adressé aux administratifs pour sensibiliser tous les parents de la province, dans le but de protéger toute la jeunesse.

Les titulaires des classes devraient inclure des programmes la santé sexuelle et reproductive, dans le but de conscientiser les jeunes sur les problèmes qu’ils peuvent rencontrer, s’ils se lancent dans des rapports sexuels, selon M. Ngendakuriyo, dans le but d’atteindre le maximum de protection chez la jeunesse.

Quant aux enfants, il leur a appelé à chercher des informations sur le sujet dans des sources fiables, notamment leurs parents, les éducateurs ainsi que des structures sanitaires amis des jeunes.