• sam. Avr 20th, 2024

Analyse du rapport d’audit de la capacité de gestion budgétaire du ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines

ByAdministrateur

Jan 5, 2024

BUJUMBURA, 28 déc (ABP) – Les députés se sont réunis  ce jeudi  28 décembre 2023  a l’hémicycle de Kigobe  sous  la présidence   du  président de l’Assemblée nationale  le député Daniel Gélase Ndabirabe. Cette  réunion était consacrée à l’analyse  du  rapport d’audit de la capacité de gestion budgétaire du ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines pour la période de 2019-2020 a 2022-2023, a-t-on appris sur place.

Le ministre de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, M.Ibrahim Uwizeye accompagné des représentants des différentes directions  de  son  ministère l’était l’invité  de l’Assemblée nationale  pour répondre aux questions des députés afin de donner des éclaircissements en rapport avec de rapport. Les questions soulevées par les députés sont liées au manque d’eau d’électricité qui s’observe presque dans tout le pays. Ces élus du peuple  ont aussi soulevés des questions en rapport avec la pénurie du  carburant qui constitue un problème majeur dans le pays ainsi que les  défis  qui minent   le secteur de l’énergie et des mines.

Concernant le manque de l’eau potable et d’électricité qui s’observe dans presque tout le pays, le ministre Uwizeye a indiqué que son  ministère est en train  de tout  faire   pour pallier à ces problèmes précisant  que des études sont en cours  pour traiter  l’ eau  de  rivière Ruvyironza  pour que cette dernière  soit   consommée  par la population par la province de Gitega.

Le ministre  a fait remarquer que  la ville de Bujumbura (capitale économique)  est surpeuplée  alors que les sources d’eau utilisées  actuellement sont très anciennes ajoutant    qu’il y a une étude en cours pour faire face à l’insuffisance de l’eau potable.

S’agissant   du manque d’’électricité qui s’observe dans certains  quartiers de la ville de Bujumbura  ainsi qu’à l’intérieur du pays,  Ibrahim Uwizeye a  fait savoir   qu’il  y aura   une amélioration au niveau de ce secteur avec la fin des travaux de construction  du   barrage Jiji- Murembwe.

Pour le moment, a-t-il précisé,  le pays   a  besoin d’un  montant équivalent à 102millions de dollars américains  pour finaliser ce projet. Le ministre Uwizeye n’a pas manqué de signaler qu’un groupe sectoriel  énergie a été mis  en place pour aider  à accomplir cette activité malgré quelques manquements au niveau des moyens financiers.

Le ministre a également indiqué  qu’au niveau de la REGIDESO  un recrutement compétitif pour les différentes directions  sera organisé  en vue  recruter des responsables ayant des compétences requises.

En ce qui concerne le manque de carburant ,il a fait savoir  que le pays  a besoin des moyens financiers  pour faire face à cette pénurie  ajoutant  qu’ une  nouvelle organisation  dans la gestion des produits pétrolier  est envisagée. Il a ainsi annoncé la création d’une structure qui sera chargé de la commercialisation du carburant.  Le ministre  a indiqué  aussi  que des camions contenant du carburant sont en cours de route pour venir répondre aux besoins de la population

Dans le secteur minier, il a rappelé que quatre sociétés qui étaient chargées d’extraire les minerais sont déjà suspendues après avoir constaté qu’ils étaient à mesure de bien accomplir cette tâche.

Le président de l’Assemblée nationale a demandé au ministre d’opérer  des réformes nécessaires, de  changer les responsables des directions pour les remplacer par ceux qui sont à la  à la hauteur de ces postes de responsabilité.

Les députés ont par ailleurs   analysé   adopté les amendements en provenance du sénat sur le projet de loi portant fixation du budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2023-2024.

Vue partielle des députés