• lun. Avr 15th, 2024

Lancement de la récolte du maïs en commune Vumbi dans un marais de 200 hectares

ByAdministrateur

Jan 9, 2024

KIRUNDO, 6 jan (ABP) – Le ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, via le projet d’appui au développement durable des chaines de valeur de l’agriculture et de l’élevage (PADCAE-B), a organisé, le mercredi 3 janvier 2024, le lancement de la récolte du maïs dans le marais de 200 hectares de Muhara-Kagera-Ruhohera en commune Vumbi de la province Kirundo (nord du Burundi).

Selon les informations fournies par le responsable du suivi-évaluation au sein du projet  PADCAE-B, M. Victor Havugwamenshi, 6 tonnes de semences de maïs hybride, de la variété PAN 53, ont été utilisées dans ce marais et sur 200 hectares. On estime avoir une production de 800 tonnes de maïs, soit 4 tonnes par hectare, a-t-il dit, signalant que tous les intrants agricoles ont été octroyés par le projet PADCAE-B.

Le marais de Muhara-Kagera-Ruhohera touchant sur les communes Vumbi en province Kirundo et Marangara en province Ngozi (nord du Burundi) compte 4188 agriculteurs, selon les responsables du marais.

Le secrétaire permanent du ministère en charge de l’Agriculture, M. Emmanuel Niyungeko, a  remercié les exploitants du marais qui ont compris l’importance de mettre en commun leurs terres arables. Il leur a demandé de penser à se développer à partir des moyens tirés de cette production du maïs, tout en leur conseillant de ne plus gaspiller leur récolte, mais de procéder plutôt au stockage dans les hangars éparpillés ici et là dans la province.

Quant au gouverneur de la province Kirundo, M. Victor Segasago, il a invité les agriculteurs à s’atteler également à l’élevage du petit bétail afin d’avoir du fumier à utiliser dans leurs champs, et de travailler assidument pour appuyer la vision du chef de l’Etat « le Burundi émergeant en 2040 et développé en 2060.

Le coordonnateur du projet PADCAE-B, M. Zénon Nsananikiye a, pour sa part, indiqué qu’aussi longtemps le projet est en activé, il sera toujours au côté des agriculteurs pour continuer

à intensifier les cultures du maïs et du riz pour, enfin, améliorer les conditions de vie de la population.

Les bénéficiaires de ce projet saluent l’initiative du gouvernement du Burundi qui s’est engagé à améliorer leurs conditions de vie. Ces bénéficiaires disent qu’avant le projet, le marais ne donnait pas une production satisfaisante suite à une exploitation inappropriée. Ils ajoutent qu’ils sont  aujourd’hui satisfaits de sa production, sachant qu’ils font la variation des cultures en utilisant des techniques agricoles modernes.

La même activité s’est poursuivie en province Kayanza les 4 et 5 janvier 2024, où on a lancé également la récolte du maïs dans les marais de Nyandirika et Kiyaya en commune Butaganzwa.

A Kayanza, cette intensification de la culture du maïs est appuyée par le projet de production agricole d’urgence « AEFPF-Burundi ».

Selon le Directeur provincial de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage en province Kayanza, M. Adelin Niyonsaba, sur 3.383 hectares exploités dans cette province, on attend une production agricole estimée à 16.920 tonnes de maïs.

Champ de maïs du marais de Muhara-Kagera-Ruhohera de la commune Vumbi