• mar. Avr 23rd, 2024

Ouverture du forum de partenariat  académique public-privé,  5ème Édition 2024

ByAdministrateur

Fév 5, 2024

BUJUMBURA, 2 Fév.(ABP) – Le  Secrétaire permanent au ministère de l’Education nationale et  de la Recherche scientifique ,M. Fréderic  Bangirinama a ouvert jeudi le 1ère février 2024 ,  les  activités du forum  de partenariat  Académique public-privé  5ème Edition 2024 .

Cette activité a été  organisée par la Commission  nationale   de la Science, la Technologie  et l’Innovation (CNSTI), sous les auspices du ministère de l’Education nationale,  sous le thème  «Accélérer  le développement  et la diffusion  de solutions scientifiques ,technologiques  et innovantes  pour le Burundi émergent  en 2040 « « A cette occasion , M Bangirinama  a fait savoir que l’objectif  global de ce forum est de fournir une plate-forme de connexion entre les ressources humaines et connaissances produites par les établissements  d’enseignement supérieur  d’une part,  et  d’autres part, la diffusion de celles-ci  au secteur privé pour leur adoption dans les domaines de la production, du social et du secteur des services .

Selon lui,  l’objectif 16 de  la vision Burundi  pays émergent  en 2040 et développé en 2060 porte  sur le développement d’un enseignement  supérieur  compétitif en sciences  et  technologies , et contribuant  au développement  du Burundi. Cet  objectif  implique  une formation  fiable  appuyée  par une recherche  fondamentale  et appliquée permettant l’innovation  dans le domaine  des sciences  et de la  technologie .

Il a rappelé  que le rôle des sciences  de la technologie  et de l’innovation, STI  dans la promotion  de la croissance  économique  et du développement durable est de plus en plus  reconnu dans le monde  entier .C’est pourquoi ,les institutions  d’enseignement supérieur  et de recherche du Burundi  avec le soutien  des secteurs  public  et privé ,devraient  jouer un rôle clé  en encourageant les  STI  à travers la recherche  et en devenant des acteurs du premier plan  dans leur promotion ,tout en alignant dans la logique  de la vision Burundi 2040-2060.

A cet effet ,il a également  affirmé  que  la recherche est source ,à la fois  de reconnaissance dans son activité  fondamentales ,d ;évaluations  sociétales  dans son versant applicatif .Les  résultats  de la recherche  académique sont plus que jamais  un élément indispensable du moteur  économique  et de la compétitive  des entreprises .C’est pourquoi  la valorisation  des activités  de recherche  scientifique  est préconisée  par le plan sectoriel  de l’éducation 2022-2030.

M Bangirinama a signalé que les résultats  attendus à la fin de ce forum sont entre autres le renforcement des capacités des acteurs du secteur de la STI, la création d’un espace d’échanges entre les chercheurs  et les producteurs, la présentation des résultats pertinents de recherche, l’identification  des  stratégies pour  la commercialisation des produits  de la recherche.

De son côté, le recteur de la CNSTI, Dr Joseph Nyandwi  a rappelé que  ce forum est une plateforme de partenariat qui a été créé en 2012 par le  conseil  Interuniversitaire de l’Afrique de l’Est, le conseil des Affaires de l’Afrique de l’Est  et la Banque de Développement de l’Afrique de l’Est. Et d’ajouter que la CNSTI  a été  effective depuis l’an 2017, avec la mission de coordonner, réguler et promouvoir le secteur de la science, de la technologie  et de l’innovation, un domaine transversal pour la transformation socio- économique du pays.

Il a salué les efforts déployés par le gouvernement pour soutenir la croissance du secteur STI Cela est concrétisé par la mise en place des instruments de travail, dont le plan national de développement, la politique nationale de la recherche scientifique  et de l’innovation technologique  et la stratégie de sa mise en œuvre.

Le Recteur de l’université du Burundi, Audace Manirambona a, quant à lui, fait savoir  que l’université du Burundi, à  travers l’école doctorale et les centres de recherche au sein des facultés et instituts, sous la coordination de la direction de la recherche  et des innovations ,concentre tous ses efforts à  l’enseignement et à la recherche au service à la communauté, sans oublier de toucher à l’innovation, afin d’avoir des résultats matières premières de l’industrialisation .

Il a saisi de cette occasion pour interpeller tout un chacun et surtout les jeunes chercheurs de  redoubler d’efforts pour s’adonner au travail pour une réelle recherche-développement au bénéfice d’eux-mêmes,  mais aussi, de toute la communauté burundaise, voire de toute la communauté de l’Afrique de l ‘Est.

Les  participants ont visité les différents stands d’exposition-vente et échangé avec les chercheurs et entrepreneurs en vue de promouvoir  des produits locaux.

Vue partielle des participants