• ven. Avr 19th, 2024

Le chef de l’Etat apprécie positivement la situation socio-sécuritaire qui prévaut dans le pays

ByAdministrateur

Fév 20, 2024

KIRUNDO, 10 fév (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, M. Evariste Ndayishimiye, a tenu vendredi le 9 février 2024, au chef-lieu de la province Kirundo (nord-est du Burundi), une réunion à l’intention de la quadrilogie (Justice, forces de l’ordre, administration et population), dans l’objectif d’évaluer la situation socio-sécuritaire qui prévaut à l’intérieur du pays, a-t-on appris du porte-parole du président de la République, Mme Rosine Guilène Gatoni.

Mme Gatoni a indiqué que sur base des échanges et rapports soumis au chef de l’Etat, il s’est avéré que la situation socio-sécuritaire est très bonne sur tout le territoire national, bien qu’il y ait des exceptions. Le président de la République a demandé à l’auditoire de continuer à renforcer la synergie afin de traquer et mettre tout en œuvre pour que la population burundaise puisse vivre en toute quiétude et en toute harmonie.

                                                                                                             Vue partielle des participants

En ce qui est de la situation sécuritaire, Mme Gatoni a fait savoir qu’après la présentation du rapport, il s’est observé certains crimes, comme des cas de vols, de destruction des champs, etc.

Le chef de l’Etat a demandé à la quadrilogie de continuer à veiller à ce que ces cas soient traqués afin que la quiétude de la population ne soit troublée. Il a appelé ceux qui ont des conflits à s’adresser aux organes habiletés pour qu’ils soient réglés selon la réglementation ou à l’amiable.

Concernant le secteur de la justice, le porte-parole du chef de l’Etat a dit que depuis que le président de la République a pris en main ce secteur afin d’établir un Etat de droit au Burundi, il se présente, à chaque fois que la quadrilogie se réunit, une évolution par rapport à l’amélioration de la justice. Il y a de moins en moins de plaintes de la population qui subit des cas de corruption ou d’injustice par des organes qui sont censés rendre justice à la population.

Le chef de l’Etat ainsi encouragé les intervenants dans ce secteur pour que ceux qui n’ont pas encore éveillé leur conscience puissent changer de comportements et rendent justice à tout le monde.

En ce qui concerne l’aspect économique, la synergie entre la quadrilogie montre déjà de bons fruits. Il y a aujourd’hui de moins en moins des cas de fraude, et même ceux qui essayent de saboter l’économie du Burundi sont de plus en plus identifiés et traduits devant les instances habilitées pour des décisions appropriées. Le chef de l’Etat a recommandé de corriger le désordre qui s’est installé dans certains secteurs, mais également d’instaurer la discipline dans tous les secteurs socio-économiques du pays afin que les biens publics soient protégés.

Selon Mme Gatoni, le chef de l’Etat a également demandé à l’auditoire de rester au côté de la population, de l’encourager vers des projets de développement pour que la vision 2040 et 2060 soit atteinte, et à ne pas se laisser distraire par certains groupes qui essaient de déstabiliser la quiétude de la population par des fausses informations, surtout sur les réseaux sociaux, qui ne visent rien d’autre que dérouter la population qui est déjà attelée aux travaux de développement.