• sam. Avr 20th, 2024

Déclaration du ministre de l’intérieur à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la protection civile

ByAdministrateur

Mar 5, 2024

BUJUMBURA, 1er mars (ABP) – Sous le thème : »les technologies innovantes au service de la protection civile », le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Martin Niteretse, a fait une déclaration à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale dédiée à la protection civile.

Selon l’Assistant du ministre de l’Intérieur, Général de brigade Célestin Nibonabonansize, lors d’une interview accordée à la presse jeudi, le 29 février 2024,

la célébration de cette journée mondiale de la protection civile a commencé le 1er mars 2009, après que le Burundi ait adhéré effectivement à l’Organisation Internationale de la Protection Civile, (OIPC), le 19 février 2009.

Il a fait savoir que le thème de cette année a été choisi dans l’objectif. Ce thème avait l’objectif de promouvoir la préparation et la réponse aux urgences, en vue de renforcer la résilience communautaire. Il s’agit également de l’occasion de promouvoir le partenariat public-privé dans le domaine des technologies innovantes, pour le renforcement des capacités de la protection civile, a-t-il précisé.

D’après lui, dans le monde entier, les technologies innovantes sont en perpétuelle évolution, et le Burundi doit s’aligner aux Accords et Cadres mondiaux pour développer les technologies de collecte, d’analyse, de traitement et de diffusion des données, permettant la prise de décisions pour la protection de la population et de leurs biens, a-t-il signalé.

A cet effet, le Burundi s’est doté des outils nécessaires d’une part, dont la cartographie multirisque rendue plus accessible et exploitable, grâce à une plateforme GéoNode opérationnelle. Ce dernier est un outil essentiel de prise de décision. D’autre part, la stratégie nationale de prévention des risques et de gestion des catastrophes, la gestion des plans de contingences harmonisés à tous les niveaux renforce la capacité technique et opérationnelle de la protection civile dans l’exécution de ses missions, a-t-il dit. Il a fait savoir que les technologies innovantes dans la préparation et la réponse aux urgences constituent une composante essentielle de tout système efficace de gestion des catastrophes et la mise en place d’un système d’alerte précoce multirisque opérationnel permettra aux communautés d’être plus résilientes face aux catastrophes. M. Nibonabonansize a signalé que la célébration de cette journée a lieu au moment où le Burundi continue à subir les conséquences néfastes des effets du changement climatique. Il s’agit des inondations, la montée des eaux du Lac Tanganyika et les glissements de terrain, qui occasionnent des déplacements de la population et la destruction des infrastructures publiques et privées.

Il a profité de cette occasion pour demander chacun en ce qui le concerne, à mener des activités allant dans le sens de l’atténuation de la vulnérabilité, pour la prévention des risques et la protection de l’environnement. Il a réitéré l’engagement du gouvernement à ne ménager aucun effort pour atteindre les objectifs de l’OIPC, à travers le renforcement des structures de la protection civile et de la promotion du partenariat public et privé, afin de promouvoir les technologies innovantes