• ven. Avr 19th, 2024

Don bénévol de sang et dépistage volontaire, en commune Buganda

ByAdministrateur

Mar 13, 2024

CIBITOKE, 9 mars (ABP) – En marge de la célébration de la journée internationale de la femme, édition 2024, le 8 mars 2024, l’association Marayika, en collaboration avec la Croix Rouge du Burundi (CRB), ont profité de cette journée, pour organiser des activités de don bénévol de sang et de dépistage volontaire, dans trois sites de Kaburantwa, Ndava et Gasenyi, en commune Buganda.
Selon Désiré Ndagijimana, du service de Mobilisation des donneurs de Sang au Centre National de Transfusion Sanguine de Cibitoke, étaient conviés à cette activité, tout volontaire de plus de 50 kilogrammes, âgée de 17 à 60 ans, exclut les malades, les femmes enceintes, les femmes ou les filles en période menstruelle. Il a précisé que c’est un honneur de donner du sang, pour sauver les malades en situation de nécessité.
Dans son discours de lancement de la semaine dédiée à la femme, la Représentante de l’association Marayika, Gloria Inashaza, a indiqué qu’ en plus de cette bonne action en faveur des malades nécessiteux, son organisation vise à apporter sa contribution à la réduction de la vulnérabilité socio-économique des filles-mères et de leurs enfants, en commençant par ceux de la commune Buganda, où le taux de violences basées sur le genre (VBG) y est particulièrement une réalité.
Sur ce fait, elle a indiqué que de l’objectif de Marayika est de renforcer chez ces dernières, leur résilience grâce à des formations sur l’entrepreneuriat, la gestion financière et la gestion de leur santé.
Dans l’optique de la vision nationale d’un pays émergent en 2040, et développé en 2060, Marayika s’est donnée comme mandat l’autonomisation des femmes, éradiquer la pauvreté, développer chez elles des compétences favorables au développement, et à la création d’emplois pour les femmes et les jeunes, a-t-on appris sur place.
La Représentante de Marayika a révélé que dans la semaine du 8 au 15 mars, pas mal d’activités sont prévues, notamment début de la formation de deux mois sur la fabrication des savons, à l’endroit de 25 femmes vulnérables. Elle a, également, mentionné la formation de cinq jours sur l’entrepreneuriat, le développement personnel et le leadership, la sensibilisation pour la planification familiale, la nutrition et la création des jardins potagers.
En collaboration avec la CRB, l’association Marayika envisage de sensibiliser d’ici peu 69 ménages vulnérables sur l’approche « ménages modèles », et l’encadrement de 400 jeunes pendant les grandes vacances, selon la même responsable.

Activité de don de sang