• sam. Avr 13th, 2024

Le Premier ministre a reçu  en audience l’ambassadeur de la République Sud-Africaine au Burundi et le directeur régional de la Banque mondiale 

ByAdministrateur

Avr 2, 2024

BUJUMBURA, 28 mars (ABP) – Le premier ministre burundais, M. Gervais Ndirakobuca a reçu mercredi, le 27 mars 2024, dans son bureau, l’ambassadeur de la République Sud-Africaine au Burundi, M. Mbulelo Shadrack Bungane.

À la sortie de l’audience, le porte-parole du premier ministre, Moïse Nkurunziza a indiqué à la presse que l’ambassadeur de la République Sud-Africaine était venu pour une visite de courtoisie dans l’objectif de renforcer davantage les bonnes relations d’amitié et de coopération qui existe entre le Burundi et la République Sud-Africaine. Il a aussi signalé que l’ambassadeur a félicité le gouvernement du Burundi pour sa vision 2040 d’un Burundi émergent et développé en 2060.

Il a également salué le fait que le gouvernement du Burundi a pensé aligner les outils de planification de cette vision, notamment le plan national de développement (PND 2018-2027) récemment révisé.

L’ambassadeur de la République Sud-Africaine au Burundi n’a pas manqué de réaffirmer la disponibilité de l’Afrique du Sud à investir au Burundi, surtout dans les domaines minier et des infrastructures.

Le premier ministre a, quant à lui,  exprimé la reconnaissance du peuple burundais face au rôle clé de l’Afrique du Sud, au retour et à la consolidation de la paix au Burundi. Le premier ministre a en outre émis le besoin d’investir aussi dans le secteur du tourisme et dans l’exploitation du lac Tanganyika.

Les deux autorités ont conclus leur entretien en promettant de continuer les échanges dans les domaines déjà identifiés, pour  qu’ils puissent y avoir des contrats de commun accord et gagnant-gagnant afin que cette vision soit une réalité au Burundi, mais aussi pour la mise en œuvre de ses outils de planification.

Le premier ministre Gervais Ndirakobuca a aussi reçu en audience le directeur régional de la Banque mondiale,  M. Albert Zeufack en visite au Burundi. Ce dernier contrôle 4 pays à savoir le Burundi, la RDC, l’Angola, Sao Tomé et Principe.

Après cette audience, M. Zeufack a indiqué à la presse burundaise qu’il est en mission au Burundi pour 3 raisons. Il a cité la revue conjointe du portefeuille de la Banque mondiale qui sera faite entre les responsables de cette banque et le gouvernement du Burundi, la discussion

sur les réformes macroéconomiques et structurelles que le pays est en train de mettre en œuvre,  ainsi que la préparation des assemblées de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) qui auront lieu à partir du 15 avril 2024,  à Washington.

Le directeur régional de la Banque mondiale a félicité le gouvernement du Burundi pour ses efforts dans la mise en œuvre des projets qui aboutissent à un taux de décaissement qui est en nette augmentation. Il a aussi souligné que l’entretien avec le premier ministre burundais a porté sur les mesures à mettre en œuvre pour accélérer la mise en œuvre des projets et le décaissement pour le bien être de la population Burundaise. Ils ont aussi discuté, selon lui sur les réformes macroéconomiques que le gouvernement est en train de mettre en œuvre. Ils ont profité de cette occasion pour identifier toutes les réformes qui sont nécessaires pour s’assurer de la transformation structurelle de l’économie burundaise, afin d’arriver à beaucoup d’exportations, avoir beaucoup de devises pour une amélioration significative du niveau de vie des populations. Ils ont également  discuté sur les éléments à mettre sur la table lors des prochaines assemblées de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Beaucoup de suggestions et de directives ont été faites par le  premier ministre, à ce sujet, selon le directeur régional de la B M.

Le premier ministre n’a pas manqué de féliciter  la banque mondiale pour ses appuis multiformes envers le gouvernement du Burundi.

Le premier ministre (à gauche) a reçu l’ambassadeur de la République Sud-Africaine