• mer. Juin 12th, 2024

Appel à faire face aux catastrophes et à s’approprier la vision 2040-2060

ByAdministrateur

Avr 24, 2024

BUBANZA, 20 Avr (ABP) – Le gouverneur de la province Bubanza (Nord-Ouest du Burundi) M.Cléophas Nizigiyimana appelle les habitants de sa  province, à rester toujours prêts à faire face aux catastrophes naturelles  et à l’appropriation de la vision du Burundi émergent en 2040 et pays développé en 2060, c’était au cours des travaux communautaires de  samedi, en commune Rugazi.

Ces travaux de développement communautaire consistaient à la réhabilitation de la route qui relie les zones Muzinda et Rugazi, et qui relie les communes Rugazi et Musigati. Selon l’administrateur de la commune Rugazi M.Isaac Nyandwi, cette route a été sérieusement endommagée par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur cette commune, ces derniers jours. Ces pluies, poursuit-il, ont détruit, également, des ponts sur les collines Bugume et Rugazi, tandis que la rivière Nyarunzogi a endommagé Bujumbura-Bubanza (RN9).

Vue partielle des participants

Dans son allocution, le gouverneur de la province Bubanza, M.Nizigiyimana, a invité la population à rester  toujours prêts à faire face aux différentes catastrophes naturelles  comme ces pluies qui ont causé beaucoup de dégâts à Rugazi. Il promet d’approcher des services de l’OBUHA afin de plaider en faveur de la réhabilitation des infrastructures dont les habitants ne sont pas capables de réparer. A ceux qui possèdent des propriétés foncières situées  tout près  des pistes, il les appelle  à l’entretien de ces infrastructures le long de leurs propriétés. Le gouverneur de la province Bubanza demande à ses dirigés de s’adonner aux projets de développement de leurs ménages et à l’appropriation de la vision du Burundi émergent en 2040 et pays développé en 2060.Cette autorité provinciale encourage aussi  la population  à exploiter  toutes les terres arables quitte à augmenter la production.

Le gouverneur Nizigiyimana invite aussi à la sauvegarder la paix et la sécurité, à ne pas prêter oreille attentive aux rumeurs en cette période pré-électorale, et à répondre massivement au recensement général de la population, de l’habitat, de l’agriculture et de l’élevage, en cours.