• mer. Juin 12th, 2024

Bientôt le paiement des cotonculteurs restants

ByAdministrateur

Avr 26, 2024

CIBITOKE, 19 avr (ABP) – Après la réclamation de paiement de certains cotonculteurs au cabinet du gouverneur de la province Cibitoke (nord-ouest du Burundi), la Direction générale de la Compagnie de gérance du coton (DG/COGERCO) a effectué mercredi le 17 avril une descente de travail à Cibitoke pour rencontrer les représentants des coopératives des cotonculteurs.

L’objet de cette rencontre du directeur général en compagnie de tous les directeurs et d’autres cadres de la COGERCO d’un côté, et les représentants des cotonculteurs d’un autre côté, était d’échanger sur les anomalies constatées dans les listes de ceux qui disent qu’ils n’ont pas été payés pour leur coton vendu l’an dernier.

                                                                                Vue des participants

Le DG de la COGERCO, M. Gustave Majambere, a déclaré lors de la réunion que des  démarches y relatives sont déjà entreprises, et qu’après vérification des listes, tous ceux qui n’ont pas été payés pour le coton vendu en 2023 auront droit à leur paiement. Pour y arriver, une commission élargie, constituée par différents cadres de la COGERCO, dont le Directeur administratif et financier (DAF), le Directeur agronomique et le chargé des coopératives cotonnières, avec les représentants des coopératives des cotonculteurs, a été mandatée pour vérification de ces anomalies, dès le 24 avril, afin de corriger toutes les irrégularités. Ainsi, les ayants-droit seront réhabilités en bonne et due forme, sans tarder, a-t-il rassuré.

Les représentants de ces coopératives ont salué la mise en place de cette commission, et demandent qu’elle passe le plus tôt possible à cette vérification pour régulariser leurs membres, cotonculteurs, qui attendent encore leur paiement.

Parlant des anomalies rencontrées dans les listes en question, il s’agit notamment de ceux qui revendiquent d’être payés alors qu’ils ont déjà été payés, avec des documents l’attestant à la COGERCO. D’autres noms n’ont pas été trouvés dans les cahiers de peseurs, tandis qu’il y a eu même des doublons, où on trouve un même numéro pour deux personnes, avec des quantités de coton vendues différentes, a-t-on appris.

Toutefois, le DAF de la COGERCO a révélé que plus de 90% de la production de coton acheté ont été payés.

Le conseiller administratif et financier du gouverneur de la province Cibitoke, qui a représenté le gouverneur dans ladite réunion, a remercié le Directeur général pour cette descente en vue de se concerter avec les représentants des cotonculteurs et trouver une solution. Il a approuvé les innovations en cours à la COGERCO visant à avoir une base de données des membres des coopératives cotonnières, et les quantités vendues par coopérative et par chaque cotonculteur.