• ven. Juin 14th, 2024

Le Secrétaire général du parti CNDD-FDD livre les conclusions des assises du Comité central qui ont eu lieu dans cette province

ByAdministrateur

Avr 26, 2024

NGOZI, 24 avr (ABP) – Dans une conférence de presse tenue, mercredi, le 24 avril 2024, à Buye, après deux jours de réunion du Comité central du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, des décisions importantes concernant le parti et les institutions étatiques ont été prises, selon le Secrétaire général de ce Parti, Révérien Ndikuriyo.

Sur le plan de l’éducation, le Parti a décidé la restauration des internats dans les établissements scolaires du pays. Les services de restauration dans les universités publiques seront aussi renforcés. Ceci pour redonner de la valeur au secteur de l’enseignement et doter le pays d’une élite à la hauteur des défis qui hantent la population.

Les programmes enseignés dans les établissements scolaires et dans les universités seront revus pour les adapter aux objectifs de la vision du pays.

Le parti propose aussi la valorisation des filières techniques et scientifiques dans les écoles. Pour les travaux de fin d’étude, les étudiants doivent privilégier des sujets qui contribuent au développement du pays.

Du point de vue sanitaire, l’hygiène doit être exigée comme une loi obligatoire pour tout Burundais. Les écoles et universités qui enseignent les sciences de la santé doivent être soutenues pour produire des médecins compétents et en nombre suffisant pouvant servir le pays et aider les autres pays qui en disposent moins. Le Burundi doit tout faire pour que les patients soient soignés sur place au lieu de dépenser beaucoup d’argent pour les soins à l’étranger.

Sur le plan de la sécuritaire, les élèves qui terminent les études doivent faire un service civique obligatoire de deux ans avant de commencer l’enseignement supérieur. Les formations patriotiques doivent continuer dans tous les secteurs.

Concernant la justice, la vision « Burundi pays émergeant en 2040 et développé en 2060 » ne sera atteint qu’avec le changement de comportement des Burundais, le parti CNDD-FDD a recommandé aux Burundais de rompre avec certains comportements comme l’oisiveté, la malhonnêteté etc.

La CVR doit terminer son travail et donner rapport. Pour cela, une échéance doit être accordée à cette commission pour finir le travail. La fraude, la corruption et les malversations de toutes sortes doivent être éradiquées.

Enfin sur le plan économique, l’électricité doit être augmentée pour doter le pays des moyens de production.  Les sciences minières seront introduites comme faculté dans les écoles et les universités du pays.

Dans le domaine de l’habitat, les infrastructures qui seront construites doivent s’adapter aux objectifs de la vision de développement du pays.

Ont participé aux assises du Comité central de Ngozi, le Comité des Sages, les Secrétaires nationaux et provinciaux et les bureaux des comités communaux.  Sur un effectif de 186 participants prévus, 183 ont répondu présents