• jeu. Juin 13th, 2024

Plusieurs dégâts matériels enregistrés suite aux inondations en commune Buganda

ByAdministrateur

Mai 2, 2024

CIBITOKE, 30 avr (ABP) – Le commune Buganda de la province Cibitoke (nord-ouest du Burundi) est devenu le théâtre des inondations, constate-t-on sur place.

Après la colline Nyamitanga et d’autres collines avoisinantes, en zone Ndava, les inondations sont en recrudescence ces derniers jours dans la zone Gasenyi de la même commune de Buganda.

A titre d’exemple, à la 8ème transversale de Kaburantwa, 13 maisons et une vingtaine de latrines ont été détruites et plus d’une dizaine sont sur le point de s’effondrer suite aux inondations des eaux de la rivière Rusizi qui ont débordé, il y a près de deux semaines.

M. Fabien Havyarimana, un administratif à base de Runyika, s’est réjoui que le débordement des eaux de la rivière Rusizi se soit produit pendant la journée car, a-t-il indiqué, il y aurait eu des pertes en vies humaines. Néanmoins une vingtaine de hectares de cultures variées et des biens ménagers ont été emportés par les eaux de cette rivière, a-t-il signalé, précisant que même le matériel scolaire n’a pas été sauvé des maisons ce jour malgré les efforts déployés. Ceux qui ont perdu des maisons sont logés actuellement chez leurs voisins, tandis que d’autres ont quitté le lieu pour aller louer des maisons aux 7ème transversale Kaburantwa et 6ème transversale de Gasenyi, a précisé le même responsable.

M. Havyarimana encourage sa population à préserver la pratique de solidarité locale, chaque fois que de besoin.

Craignant pour d’éventuelles maladies liées aux mains sales, ce responsable administratif demande une adduction en eau potable pour ne pas laisser la population utiliser de l’eau de la rivière Rusizi.

N’eût-été encore la période pluvieuse qui s’allonge, les habitants de Runyika auraient commencé la fabrication des briques et l’élévation des murs pour les sans-abris, a révélé M. Havyarimana. Il plaide auprès du gouvernement et des bienfaiteurs un appui en tôles et clous pour les victimes de ces inondations, aussitôt que les murs de leurs maisons seront élevés.

Une situation similaire s’est observée sur la colline Gasenyi rurale, précisément dans la localité dite Kabumenge, où l’administration à la base a signalé près d’une vingtaine de maisons et plusieurs toilettes déjà écroulées suite aux inondations. Certains propriétaires ont déjà déménagé, tandis que d’autres, craignant que leurs maisons s’effondrent d’un moment à l’autre, continuent de plier leurs bagages. Ils demandent à l’administration et au gouvernement en premier leur délocalisation pour un endroit sécurisant.

Pour sa part, le gouverneur de la province Cibitoke, M. Carême Bizoza a, lors des travaux communautaires du weekend dernier, tranquillisé les victimes des inondations de Nyamitanga qui ont trouvé du travail de débouchage des caniveaux au compte de l’Agence routière du Burundi (ARB). Il les a exhortés à patienter un peu pour attendre leur paiement de deux mois. Il a interpellé la population à s’entraider et être active chaque semaine pour déboucher les caniveaux et entretenir des pistes bouchées par ce genre d’inondations.