• mer. Juin 19th, 2024

Discours du président de la République à l’occasion de la célébration de la journée internationale du travail et des travailleurs

ByAdministrateur

Mai 7, 2024

BUJUMBURA, 3 mai (ABP) – Le président de la République, M. Evariste Ndayishimiye, s’est exprimé mardi à l’occasion de la célébration de la journée internationale du travail et des travailleurs.

Le président Ndayishimiye a fait savoir que cette fête est une occasion pour les travailleurs et les employeurs de faire le bilan des réalisations et d’arrêter des stratégies en vue d’augmenter la production. D’où le thème central de cette année « s’atteler au travail tout en faisant le bilan des réalisations ». Un thème qui, selon le président de la République démontre que chacun est appelé à la contribution sans exception aucune.

Le président de la République est noté que l’année en cours a été productive suite aux changements de mentalités de la population.

Ainsi, il a fait savoir que la production agricole a été satisfaisante. Il a profité de cette occasion pour appeler les hommes d’affaires à la transformation des produits agricoles locaux pour l’exportation.

Pour le président de la République, c’est aussi une occasion de jeter un regard sur les doléances des travailleurs pour vérifier si elles ont été prises en considération.

En matière de traitement des fonctionnaires de l’Etat, le président Ndayishimiye a fait savoir que les principales doléances ont trouvé solutions précisant que d’autres attendent de trouver issue en  en tenant compte  de  la conjoncture économique du moment.

Les fonctionnaires de l’Etat à plus de 90% ont été régularisés dans le cadre de la réduction des disparités salariales qui s’observaient dans les institutions étatiques. Au cours de l’année en cours, des remplacements ont été effectués, au niveau des secteurs clés à savoir l’éducation et la santé, a renchéri le président de la République. Ces remplacements sont dans les proportions de 2874 au niveau du secteur de l’éducation et 160 au niveau de la santé.

S’agissant de l’encadrement des jeunes, il a fait remarquer que le Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes (PAEEJ) a encadré 114.984 jeunes ajoutant que plus de 3.473 coopératives ont été créées.

Par ailleurs, a- il dit, 3.485 jeunes ont eu de l’emploi et 3.432 pourraient en obtenir les jours à venir.

Le président de la République n’a pas manqué de relever les défis auxquels le Burundi fait face mettant en exergues les conséquences liées au Covid-19 et à la guerre en Ukraine qui privent le pays l’accès aux produits nécessaires.

Le président de la République est revenu sur les conséquences liées aux changements climatiques qui ont fait beaucoup de victimes. Il a saisi cette occasion pour exprimer sa solidarité aux victimes précisant que le gouvernement fait tout pour soutenir les personnes en difficulté. Il a exhorté la population à soutenir les personnes nécessiteuses victimes de ces changements.

Le chef de l’Etat a ainsi proposé une série de mesures centrées sur le traçage des courbes de niveau ; la plantation des arbres qui cohabitent avec les cultures ; le creusage des puisards qui facilitent l’infiltration de l’eau des pluies et la protection des rivières.

A côté de ces causes naturelles qui freinent le développement, le président de la République est revenu sur la responsabilité de certains leaders qui se rendent coupables d’incompétence, se livrent à la corruption et dilapident le trésor de l’Etat.

D’après le président Ndayishimiye, ces derniers ont perdu le sens de responsabilité et du patriotisme et sont en dehors de la vision poursuivie par le pays. Il a promis que des mesures seront prises pour qu’ils soient remis sur les rails.

M. Ndayishimiye est revenu sur le secteur privé, qui selon lui, contribue énormément au développement socio-économique du pays à travers la création de l’emploi et le payement des impôts et taxes. Il a promis que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour les soutenir dans l’objectif de parvenir à la vision nationale du Burundi émergent en 2040 et du Burundi développé en 2060.

Le président de la République est revenu en dernier lieu sur l’accompagnement des retraités précisant que le gouvernement attend les données en rapport avec l’enveloppe pouvant couvrir les dépenses y relatives.

Enfin, le président de la République a fait savoir que chacun est tenu de travailler en s’inscrivant dans l’objectif de la vision du gouvernement. A ce propos, il a annoncé qu’un livret d’orientation sera produit et mis à la disposition du public.