• mer. Juin 19th, 2024

A travers l’innovation, sortir de la pauvreté est possible

ByAdministrateur

Mai 20, 2024

BUJUMBURA, 15 mai (ABP) –  Les activités entrepreneuriales dans le domaine industriel jouent un rôle important surtout pour les jeunes diplômés et sans emploi. Ces activités les aident à sortir de la pauvreté. Cela a été annoncé samedi dernier par M. Samson Sibomana, un jeune entrepreneur, lors d’une interview accordée  à l’ABP.

Fondateur de l’entreprise dénommée Samson Technological Company (SATECO), M. Sibomana, a indiqué que dans la réalisation de son projet,  il utilise des objets électriques entre autres des fils conducteurs, des batteries comme  matières premières pour fabriquer les générateurs électriques.

Le jeune entrepreneur a précisé qu’il a fait des cours en électricité domestique et industrielle et a évolué dans un milieu rural où l’électricité est rare, ce qui a motivé son projet. A cet effet, M. Sibomana s’est réjoui que pratiquer ce qu’il a étudié va contribuer à avoir une source électrique permettant d’éclaircir ces endroits ruraux  ajoutant que le générateur électrique, est un outil d’une grande importance en ce moment où le carburant n’est pas facile  à trouver.

Il a déclaré qu’il veut renforcer ce domaine pour atteindre la vision du Burundi, se réjouissant qu’il ait participé dans des expositions et que ses générateurs ont été appréciés car, ils peuvent générer du courant électrique pendant 8 h et se recharger une fois exposés à la lumière du soleil.

A la question de savoir où il trouve le financement, il a précisé qu’il a participé au concours  de l’ « Innovation Week », organisée par le PNUD, où il a décroché un prix  de 10 millions de Fbu pour améliorer ce métier. M. Sibomana a remercié également le  Programme d’ Autonomisation Economique et d’Emploi des Jeunes, PAEEJ qui l’a soutenu financièrement par l’octroi d’un crédit de 700 milles FBU remboursable sans intérêts. Il demande d’autres partenaires du développement de le soutenir matériellement pour élargir son projet.

Il a recommandé aux autres jeunes de concevoir des projets et établir  le plan d’affaire permettant d’avoir un financement et de travailler d’arrache-pied afin de contribuer à la vision du pays.