• mer. Juin 12th, 2024

Le personnel de l’hôpital du district de Ruyigi appelé à respecter la déontologie professionnelle

ByAdministrateur

Mai 20, 2024

RUYIGI, 14 mai (ABP) – Les médecins et infirmiers œuvrant dans les différentes structures de santé de la province Ruyigi (est du Burundi), et surtout le personnel de l’hôpital du district de Ruyigi, sont appelés à respecter scrupuleusement la déontologie médicale afin de regagner la confiance de la population.

Cet appel émane du gouverneur de Ruyigi, Mme Emerencienne Tabu, au moment où la population de toute la province se plaint d’un très mauvais service offert en général par le personnel de cet hôpital, ce qui handicape et aggrave d’avantage la santé de la population.

Le personnel de l’hôpital de district de Ruyigi

Au cours d’une réunion tenue lundi le 13 mai à l’endroit du personnel du Bureau provincial de la Santé et de l’hôpital du district de Ruyigi, qui est également connu sous le nom de l’hôpital rural de Ruyigi, le gouverneur Tabu est revenue sur certains comportements indignes des professionnels de la santé. Elle a ainsi indiqué que le principal défi et problème du fonctionnement actuel est que la population s’indigne du mauvais accueil et d’un service médiocre qui sont offerts principalement par certaines infirmières qui ne montrent aucun engouement de leur travail, qui restent indifférentes et sont méfiantes lors de leur service.

D’autres passent le gros du temps à parloter et à consulter les réseaux sociaux sans se soucier des malades, sans oublier ceux qui passent leur temps à proférer des mensonges pour piéger leurs collègues. Cela pousse la population à fuir cet hôpital, a déploré le gouverneur de province, précisant que ces mêmes comportements se manifestent à l’hôpital de Gisuru et celui de Kinyinya.

Les organes de sécurité et de renseignement déplorent également ces mauvais comportements qui, disent-ils, sont une triste réalité et constituent un danger pour la population. Selon le chef de la documentation provinciale à Ruyigi, M. Eliezer Manirambona, le mauvais service offert par le personnel de l’hôpital rural de Ruyigi dans l’accueil, le traitement et les soins offerts aux patients est une réalité indéniable qui touche la population depuis quelques années. « Il m’est déjà arrivé de déplacer des personnes malades qui allaient se faire soigner, au cours de la nuit. Mais quand j’ai voulu les déposer à cet hôpital, ces personnes ont carrément refusé et ont préféré aller se faire soigner à l’hôpital Rema où ils sont mieux traités », a témoigné M. Manirambona.

Le directeur de cet hôpital a promis que son personnel va changer ces mauvaises habitudes. Tous les professionnels de ce domaine sont appelés à travailler pour le développement du pays et éviter des sanctions inutiles, surtout qu’il existe beaucoup de personnes qui recherchent de l’emploi, a-t-il souligné.