• mer. Juin 12th, 2024

Célébration de la journée internationale de la santé et de la sécurité au travail 

ByAdministrateur

Mai 29, 2024

BUJUMBURA, 25 (ABP) – Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la santé et de la sécurité en milieu professionnel, la Confédération des syndicats des travailleurs au Burundi (COSYBU), en collaboration avec la Croix-Rouge du Burundi, ont organisé vendredi le 24 mai, au centre de formation de la Croix-Rouge sis à Ngagara, un atelier d’échanges sur les premiers secours en milieux de travail sous le thème : « Impact du changement climatique sur la santé et la sécurité au travail ».

Le vice-président de la COSYBU, M. Mélance Hakizimana a, dans son exposé sur l’impact du changement climatique dans le pays, indiqué que des phénomènes comme des vagues de chaleur, de fortes précipitations, des incendies, des sécheresses et des cyclones tropicaux ont marqué de graves effets sur la santé et la sécurité des travailleurs et ont exposé ces derniers à des dangers, entre autres les blessures, la maladie du cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les problèmes de santé mentale, etc. En plus des travailleurs qui font plus de 8 heures par jour, M. Hakizimana a précisé qu’il y a d’autres qui vont au-delà de ces heures, notamment ceux qui travaillent en dehors des heures de services, dans les weekends et pendant la nuit. Il a ainsi proposé que le gouvernement du Burundi fasse tout son possible pour les encourager et les rémunérer conformément aux législations internationales. Concernant les maladies professionnelles et les accidents au travail, M. Hakizimana a souligné que les problèmes causant ces derniers sont liés à l’insuffisance de la médecine au travail, au manque du personnel soignant formé pour reconnaître les maladies liées au travail, ce qui cause le nombre élevé des travailleurs atteints par ces maladies.

Au cours des échanges, les intervenants ont demandé au gouvernement du Burundi de mettre en place une politique nationale, et promouvoir la formation des spécialistes et des techniciens en rapport avec la santé et la sécurité au travail. Ils ont aussi souhaité qu’il y ait des partenaires qui vont intervenir afin que les travailleurs soient protégés contre les risques professionnels.

Pour la prévention contre les risques professionnels, le directeur des relations publiques à la Croix-Rouge du Burundi, M. Etienne Ndikuriyo, a indiqué que la Croix-Rouge a mis en place la formation des équipes de premiers secours afin que ces dernières puissent aider les personnes rencontrées avant d’arriver à l’hôpital. La Croix-Rouge du Burundi est également en train de mettre un système d’inspection de travail et une structure de contrôle. Elle est aussi en train de sensibiliser les partenaires sociaux à être des acteurs directs du monde du travail et à prendre des mesures pour qu’on puisse réduire les risques qui hantent les activités du développement, a-t-il précisé.

Pour clore, M. Hakizimana a signalé que les employés, les travailleurs et les syndicats devraient prendre à cœur la santé et la sécurité en milieu de travail afin de lutter contre les dangers qui engendrent des souffrances.