• mer. Juin 12th, 2024

Désignation du Burundi pour présider la 3ème Commission pour la 79ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies

ByAdministrateur

Juin 10, 2024

BUJUMBURA, 7 juin (ABP) – Le Burundi a été élu à la Présidence de la 3ème Commission pour la 79ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, d’après les informations tirées du compte twitter de la représentation du Burundi aux Nations Unies (@BurundiOnu), dans une publication sortie, le jeudi 6 juin 2024.

D’après la publication, c’est pour la première fois depuis son adhésion à l’ONU, que le Burundi soit élu à cette présidence. Il a été élu à l’unanimité des 193 États membres des Nations Unies.

La représentation du Burundi aux Nations Unies a estimé que l’élection du Burundi, endossée par l’Afrique, à la tête de cet important organe de l’Assemblée Générale de l’ONU, constitue une reconnaissance internationale des efforts du président de la République M. Evariste Ndayishimiye en matière de droits de l’Homme.

« Cette élection renforce non seulement la dynamique nationale en faveur de la démocratie, de l’état de droit et des droits de l’Homme, mais elle représente aussi une appréciation unanime des États membres des Nations Unies du rôle joué par le Burundi dans ces domaines, tant au sein du Conseil des droits de l’Homme que dans la 3ème Commission », apprend-on du contenu de la publication.

Il est à noter que la 3ème Commission traite les droits de l’Homme en général et particulièrement les droits civils et politiques, les droits socio-économiques et culturels, le droit au développement, la promotion et la protection des femmes et des enfants, le racisme et la discrimination raciale.  Elle analyse également les questions sociales ayant trait à la santé, aux personnes âgées, aux personnes handicapées, aux populations autochtones et aux migrations.

A son agenda se trouvent aussi les questions humanitaires en rapport avec les réfugiés et les personnes déplacées. Elle analyse également les questions en rapport avec la criminalité, la cybercriminalité, le contrôle international des drogues et le suivi du 15ème congrès des Nations Unies sur la criminalité organisée, toujours d’après le contenu de la publication sortie par la représentation du Burundi aux Nations Unies.