• mer. Juin 12th, 2024

Les opérateurs économiques burundais interpellés à éviter la concurrence déloyale

ByAdministrateur

Juin 10, 2024

BUJUMBURA, 7 juin (ABP) – Le ministère du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme, appuyé par la Banque mondiale a organisé, mercredi le 5 juin à vendredi le 7 juin 2024, à Bujumbura, un atelier sur « l’état des lieux de la mise en œuvre du cadre règlementaire de la concurrence au Burundi ».

Cette rencontre a été organisée à travers le projet de facilitation du commerce et intégration dans la région des Grands lacs, dans l’objectif de de lutter contre la concurrence déloyale au Burundi et dans la région.

Le président de l’Association burundaise des consommateurs, Pierre Nduwayo

A cette occasion, maitre Jean Samandari, secrétaire permanent au sein de l’Association des Commerçants du Burundi (ACOBU) a indiqué que la commission de la concurrence a été mise en place depuis le 14 avril 2024 par décret présidentiel, signalant que c’est une fierté pour le pays, aussi pour les membres de la commission et la région. Ce genre d’autorité de de régulation de la concurrence existe aussi au niveau de la région, au sein du COMESA et de la zone de Libre-échange continentale (ZLECAF), a-t-il ajouté.

M. Samandari a signalé que la mise en place de la commission de régulation de la concurrence donne une opportunité pour les opérateurs économiques burundais, pour les industriels et pour les commerçants de lutter contre les injustices. Elle a également la mission de conseiller le gouvernement et les parlementaires de mettre en place des textes qui favorisent le climat des affaires, ce qui engendre des bénéfices pour le pays et pour la région.

Maitre Samandari a profité de l’occasion pour annoncer qu’elle prévoit, en outre, des sanctions pour ceux qui sont attrapés en train de commettre ces injustices et qu’il est nécessaire de prendre des mesures répressives à leur endroit, pour que chacun puisse travailler en respectant la loi et la déontologie dans le domaine commercial et industriel.

Le président de l’Association burundaise des consommateurs (ABUCO), Pierre Nduwayo a apprécié le pas franchi par le Burundi dans la mise en place de la commission de la concurrence pour rejoindre les autres pays de la sous-région, notamment celle de la Communauté Est-Africaine, précisant que le Burundi est parmi les premiers pays de cette communauté à mettre en place cette commission. Il a également signalé que les consommateurs vont en tirer profit du fait qu’ils ont été pris en compte par la loi mettant en place la commission.