• lun. Juil 15th, 2024

Présentation du rapport d’enquête sur le budget ouvert, édition 2023

ByAdministrateur

Juin 21, 2024

BUJUMBURA, 17 juin (ABP) – Le Centre universitaire de recherche pour le développement économique et social (CURDES) a organisé vendredi le 14 juin une réunion en vue de présenter le rapport d’enquête sur le budget ouvert, édition 2023.

Dans son exposé, le  professeur et chercheur au sein du CURDES, M. Gilbert Niyongabo, a mis l’accent sur les trois piliers qui composent ce rapport, à savoir la transparence budgétaire, la participation du public et le contrôle à travers le parlement et la Cour des comptes. L’importance de cette enquête sur ce budget est de conscientiser ceux qui sont concernés par la transparence budgétaire à temps et en ligne, a-t-il indiqué.

Le professeur Niyongabo a fait remarquer qu’il est nécessaire d’avoir des documents budgétaires exhaustifs et examiner des pratiques de l’exécutif du gouvernement central, du pouvoir législatif et de l’institution supérieure de contrôle à l’aide des indicateurs afin que la participation du public sur le processus budgétaire soit renforcée.

Aussi, a-t-il ajouté, il faut mettre en œuvre la culture de redevabilite, la transparence traçable et la loi des finances pour que tout l’ensemble des citoyens soit impliqué à ce processus.

Au cours des échanges, le président de l’OLUCOME, M. Gabriel Rufyiri, a insisté sur l’amélioration dans la transparence budgétaire car, a-t-il dit, certaines préoccupations des citoyens n’étaient pas prises en compte dans la loi des finances. Il a recommandé à améliorer l’exhaustivité du budget des citoyens par la mise en place des mécanismes qui permettent d’identifier

les besoins du public en matière d’information budgétaire.

Quant au directeur du CURDES, M. Rédempteur Ntawiratsa, il a proposé que la Cour des comptes accorde des priorités afin d’améliorer la participation du public au processus budgétaire. Le gouvernement devrait aussi donner la priorité aux actions, tandis que les ministères sectoriels sont appelés à s’impliquer pour promouvoir la transparence budgétaire.