• mer. Mai 18th, 2022

La transformation des déchets biodégradables en briquettes combustibles va protéger l’environnement et promouvoir l’hygiène

ByAdministrateur

Juin 3, 2021

BUJUMBURA, 2 juin (ABP) – L’un des membres de la Coopérative (COIEDE), M. Onesphore Nkurunziza, rencontré mardi le 1er juin 2021 à Bujumbura dans une exposition en cours depuis le 28 mai des produits fabriqués au Burundi, a témoigné que la transformation des déchets biodégradables en briquettes combustibles va protéger l’environnement et promouvoir l’hygiène.

Au cours d’une visite effectuée par l’ABP, M. Nkurunziza a indiqué que la COIEDE est une société coopérative qui œuvre dans les domaines énergétique, électromécanique et la transformation agroalimentaire.

Dans le domaine énergétique, il a précisé que cette coopérative fabrique des briquettes combustibles pour fournir à la population un combustible à base de biomasse végétal, de très bonne qualité à un prix défiant toute concurrence, permettant ainsi de combler le déficit énergétique que traverse le Burundi mais également de lutter contre la déforestation et la destruction de la couche d’ozone.

Il a témoigné que la transformation des déchets biodégradables en briquettes combustibles va diminuer les corvées liées au ramassage de bois de chauffage et réduire la consommation en charbon de bois de chauffage. De plus, a -t-il ajouté, leur activité vise à préserver et à améliorer les conditions de vie de la population.

Les différentes machines telles que les machines à pellet, à briquette, à canne à sucre, moulin, etc. fabriquées par la COIEDE vont être utilisées par les industries des jeunes entrepreneurs pour diminuer les commandes hors du pays. M. Nkurunziza a profité de cette occasion pour inviter les jeunes entrepreneurs à visiter leur exposition. Il a également rappelé que cette coopérative œuvre dans le domaine de la transformation agroalimentaire avec la filière jus des fruits appelé “Baho”.

En effet, a -t-il précisé, l’idée de l’entrepreneuriat est venue de dix personnes qui se sont réunies en vue de créer de l’emploi et de lutter contre la malnutrition. Ces dernières sont capables de collecter plus de deux tonnes de fruits par mois notamment les ananas, les pastèques et maracoudja. De plus, ils travaillent dans l’incubateur de transformation moderne et traitent le jus naturel de meilleure qualité, sanitaire et nutritif. Il a témoigné qu’il a rejoint la COIEDE pour avoir les connaissances, soulignant que pour le moment il est capable de couvrir les besoins de sa famille. Il a interpellé les jeunes en quête d’emplois de ne pas perdre du temps et se joindre avec les autres dans les associations ou coopératives pour éviter le chômage.