• ven. Oct 7th, 2022

Les bagumyabanga du CNDD-FDD de la région du Kumoso appelés à ne pas se fier aux rumeurs

ByAdministrateur

Juin 10, 2021

RUYIGI, 7 juin (ABP) – Les bagumyabanga du parti CNDD-FDD de la province de Ruyigi et des communes de la région du Moso en particulier sont appelés à ne pas prêter une oreille attentive aux rumeurs propagés dans l’objectif de distraire et décourager la population pour les ralentir dans le développement. Cet appel a été lancé samedi en commune de Nyabitsinda, par le secrétaire provincial de ce parti à Ruyigi, M Gérard Barutwanayo, au moment où ce parti procédait à la présentation du bilan de ses réalisations dans cette province après les élections de 2020.

Comme l’a constaté l’ABP sur place, les activités du CNDD-FDD de ce samedi ont commencé par des travaux communautaires qui se sont déroulés sur la colline Ndago sur la route Ngarama-Ndago. Ces travaux consistaient à couvrir des nids de poules qui s’y trouvent qui ont été occasionnés par les pluies diluviennes de la saison pluvieuse qui vient de s’écouler.

Dans son discours, le secrétaire provincial du CNDD-FDD à Ruyigi, M. Barutwanayo, a appelé les bagumyabanga à ne pas se laisser tromper par les rumeurs propagées en vue de freiner leur développement.Elles ont continué par une marche en direction du centre de la colline Mago sur laquelle on a prononcé le grand discours de cet événement.

Il a en outre précisé que dans les communes de la région naturelle de Kumoso et dans les communes administratives de Gisuru, Nyabitsinda et Kinyinya certaines rumeurs sont propagées faisant croire que les mesures de soins de santé gratuits pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ont été arrêtées depuis l’accession au pouvoir du président de la République, Evariste   Ndayishimiye. Ces mêmes rumeurs prétendent que les cartes d’assurance maladie (CAM) gratuites pour les indigents n’existent plus et que les coûts de ces mêmes cartes pour les gens ordinaires, (agriculteurs pour la plupart) seraient passés de 3000 à 25000.

D’autres rumeurs faisaient également croire que la politique du gouvernement en ce qui concerne la stabulation voudrait aboutir à la diminution du cheptel pour que seuls les plus riches puissent monopoliser l’élevage pour en tirer profit au maximum.

Ce secrétaire provincial du CNDD-FDD à Ruyigi s’est insurgé contre ces fausses informations propagées par des sources anonymes et de façon délibérée par les gens de mauvaise foi afin de semer le doute au sein de la population, de tromper leur vigilance et ainsi arrêter ou retarder le rythme de la population face aux activités et aux travaux de développement.

Il a invité toute la population en général et les bagumyabanga de Ruyigi en particulier à ne jamais se fier aux informations non vérifiées qui circulent sur différents canaux d’information, surtout s’il s’agit des non-bagumyabanga dont le motif est d’intoxiquer ou désinformer afin de créer le sentiment que le pays va mal.

Il les a surtout encouragés à unir leur force dans la production au sein des coopératives pour qu’ils puissent augmenter et accélérer la vitesse dans le développement.

Signalons que cette activité de ce samedi a connu la participation des parlementaires et sénateurs natifs de la province de Ruyigi.

C’était également l’occasion pour accueillir solennellement 233 nouveaux bagumyabanga venus principalement des partis CNL et FRODEBU mais également certains d’entre eux n’appartenaient à aucun parti politique auparavant.