• dim. Nov 28th, 2021

Le rôle des natifs est prépondérant dans le développement de leur province, selon le chef de l’Etat

ByAdministrateur

Juin 22, 2021

 

NGOZI, 17 juin (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, M. Evariste Ndayishimiye a, dans le cadre des séances de moralisation à l’endroit de la population, rencontré mercredi le 16 juin, en province Ngozi (nord du Burundi), les ressortissants de Ngozi, les responsables administratifs, les chefs de services et les représentants des confédérations religieuses, a-t-on constaté sur place.

Le président Ndayishimiye est revenu sur la situation qui prévaut au Burundi et l’histoire du pays qui est jonchée de crises cycliques qui ont endeuillé le pays.

“Les Burundais doivent connaître le passé de leur pays et l’aimer”, a précisé le chef de l’Etat, qui a fait savoir qu’il est là pour continuer l’œuvre de patriotisme inauguré au Burundi par son prédécesseur, feu président Nkurunziza. Il a insisté sur le rôle des natifs de la province dans le développement. Pour y parvenir, ces derniers doivent lutter contre toutes les idées divisionnistes, la corruption et d’autres malversations économiques, et le gaspillage des ressources du pays. Il a, par ailleurs, invité les Burundais à changer de mentalités et adopter des attitudes positives.

Les natifs et résidents de la province doivent s’investir pour le développement de leur entité car, a-t-il souligné, personne d’autre ne pourra le faire à leur place. Avant de terminer, le président de la République du Burundi a invité la population de Ngozi à participer à une croisade de prière de trois organisée depuis ce jeudi 17 juin à Gitega pour rendre grâce au Seigneur, après une année de son investiture à la tête du pays.