• sam. Juin 25th, 2022

Lancement officiel de la campagne sylvicole, édition 2021-2022

ByAdministrateur

Juin 28, 2021

CIBITOKE, 25 juin (ABP) – Les cérémonies marquant les journées dédiées à l’eau, à la lutte contre la désertification et à la sécheresse, à la biodiversité et l’environnement couplées avec la journée mondiale du recyclage et le lancement de la campagne sylvicole, édition 2021-2022, ont eu lieu jeudi 24 juin, sur la colline Rugendo, commune Mugina, en province Cibitoke (nord-ouest du Burundi).

Elles ont été rehaussées par la présence du secrétaire permanent du ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Emmanuel Ndorimana, en compagnie des parlementaires élus dans la circonscription de Cibitoke et plusieurs cadres de son ministère et partenaires.

Le lancement de la campagne sylvicole a été fait à travers le semi dans les pépinières, sur la colline Rugendo, de quatre variétés d’arbres dont le grevillia robuste, le maesopsis eminii, l’eucalyptus grandis et le callitris calcarata, a-t-on constaté sur place.

Le thème de l’année est : “Ne pas agir dans la restauration des écosystèmes, c’est faillir à la biodiversité et à la lutte contre la désertification”.

Dans son discours, le secrétaire permanent a indiqué que la protection de l’environnement est une nécessité pour la production, et qu’il faut œuvrer dans le cadre de la politique du gouvernement qui vise que chaque poche soit remplie d’argent et que chaque bouche trouve de quoi manger.

Avec le désert, on ne peut pas cultiver, et produire pour s’aligner à cette politique, a-t-il dit. Pour ce, tout Burundais ou étranger doit contribuer dans la protection de l’environnement à travers la protection de l’eau, des boisements, de la biodiversité et la plantation des arbres comme cela est fait dans le projet “Ewe Burundi Urambaye”, a-t-il précisé.

Le même responsable a signalé que l’objectif du gouvernement est de protéger l’eau pour qu’elle soit disponible en quantité et en qualité suffisantes. Ainsi, cette eau va aider dans l’irrigation des cultures et pour d’autres utilisations, et pour cela il faut sauvegarder l’environnement par la protection des boisements, a-t-il souligné. Il a appelé la population à la protection de la biodiversité, et à l’habillement des sols dénudés.

Ndorimana a parlé aussi de la journée du recyclage par la transformation des déchets en d’autres produits pouvant servir à beaucoup d’usage.

Après tant de conseils aux participants auxdites cérémonies, le secrétaire permanent a rappelé à la population de se préparer à la mise en application du projet d’élevage en stabulation permanente qui débute le 4 octobre prochain.