• mer. Déc 1st, 2021

Le chef de l’Etat du Burundi a reçu en audiences six ambassadeurs venus présenter leurs lettres de créance

ByAdministrateur

Juin 29, 2021

GITEGA, 28 juin (ABP) – Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, a reçu en audiences, lundi le 28 juin, au palais présidentiel de Gitega, les  ambassadeurs venus de six pays  à savoir Zimbabwe, Corée du Sud, Vénezuala, Angola, Oman et Blangladesh pour présenter leurs lettres de créance.

Le Blangladesh a envoyé pour la première fois son ambassadeur au Burundi.

Lors de l’audience que le chef de l’Etat a accordé tour à tour à ces six nouveaux ambassadeurs, les échanges ont été focalisés sur l’état des relations bilatérales entre le Burundi et ces pays ainsi que  les stratégies adéquates à adopter pour les améliorer et les renforcer, selon les interviews que ces ambassadeurs et le porte-parole adjoint du président de la République du Burundi, Alain Diomède Nzeyimana ont  accordées à la presse après les audiences. Les six ambassadeurs reçus le chef de l’Etat du Burundi ont indiqué qu’ils vont renforcer les relations diplomatiques de leurs pays respectifs avec le Burundi. Ils ont promis de soutenir les efforts du gouvernement burundais surtout dans les secteurs clés notamment l’agriculture et l’élevage, la bonne gouvernance, la santé, etc.

Les pays de Zimbabwe et de Vénezuela qui ont été eux aussi les cibles des sanctions internationales comme le Burundi ont promis de renforcer leurs relations diplomatiques avec le Burundi.

De son côté, le nouvel ambassadeur de la Corée du sud avec résidence à Kigai a promis qu’il va essayer de partager avec le Burundi l’expérience des effets transformatifs qui ont été à la base des miracles coréens de développement opérés en temps record.

Concernant l’Angola, le porte-parole du chef de l’Etat a fait savoir que le président de la République du Burundi et le Représentant de ce pays au Burundi avec résidence à Dar es Salam se sont convenus de continuer à renforcer les relations existantes dans les secteurs militaires et économiques.

L’Oman est un pays qui a des relations traditionnelles avec le Burundi et qui vont être améliorées. Etant donné qu’il y a des gens venus de l’Oman qui habitent au Burundi et certains sont nés au Burundi mais n’ont pas de documents de nationalité, le chef de l’Etat du Burundi a promis que le gouvernement du Burundi va analyser les solutions à apporter à cette question.

Le Blangladesh envoie pour la première fois son ambassadeur au Burundi avec résidence à Addis Abeba mais occupe une meilleure place au niveau des pays développés dans le monde. Il occupe la 41ème place sur environ 200 pays au niveau du développement et continue son émergence, a signifié M. Nzeyimana.

L’ambassadeur a promis que le Bangladesh va échanger son expérience avec le Burundi tant dans le secteur de l’informatique que dans le domaine de l’agriculture. abp