• mer. Mai 18th, 2022

Sensibiliser la population à faire de bonnes pratiques agricoles afin d’avoir le surplus à conserver, à vendre et à exporter

ByAdministrateur

Juil 8, 2021

BUJUMBURA, 7 juil (ABP) – Le ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage a, dans l’atteinte des objectifs que le gouvernement responsable et laborieux s’est assigné, élaboré un document de référence qui serve de guide pour une augmentation de la production agricole, de l’élevage et la protection de l’environnement, a indiqué le ministre de tutelle, Dr Déo Guide Rurema, au cours d’un point de presse tenu le mardi 6 juillet.

Pour atteindre ces objectifs, a-t-il précisé, les actions prioritaires ont été mises en avant. Il s’agit, entre autres, de la poursuite de la disponibilisation des engrais et dolomie à un prix abordable et de la multiplication des semences sélectionnées, en favorisant leur accès aux agriculteurs. Il s’agit aussi de la protection du sol par la lutte anti érosive, l’aménagement des marais en considérant la saison sèche comme d’autres saisons. La sensibilisation à l’irrigation en utilisant les canaux d’irrigation, à travers les motos pompes, la protection des ressources d’eau, des rivières et des lacs, la multiplication des étangs piscicoles et les alvins, a dit le ministre Rurema, ajoutant que la plantation des arbres, à travers le vaste programme Ewe

Burundi-Urambaye, se poursuivra.

Ces actions prioritaires comprennent aussi le repeuplement du cheptel, à travers la chaine de solidarité communautaire, et l’amélioration génétique par l’insémination artificielle ainsi que la protection des végétaux et des animaux contre les maladies.

Pour se préparer à cette saison sèche en cours, le ministère en charge de l’Agriculture redouble d’efforts pour sensibiliser tous les agriculteurs afin de considérer la saison sèche comme d’autres saisons., Il est, ainsi, prévu, au cours de cette année, de cultiver de façon moderne 14 734, 88 ha, selon Dr Rurema, qui a signalé que les actions menées sont, entre autres, le recensement de toutes les terres domaniales qui ont deux hectares ou plus. Environ 7 486, 75 tonnes d’engrais sont déjà disponibles et 2 372,100 tonnes de dolomie sont aussi disponibles, a-t-il dit, ajoutant que les semences de maïs, de pomme de terre, de haricot et de plantes maraichères ont été également disponibilisées.

Parlant des préparatifs pour la saison 2021-2022 A, le ministre Rurema a signifié que les activités sont en train d’être réalisées et que son ministère s’est fixé comme objectif d’aménager les espaces cultivables qui ont une superficie de 200 ha ou plus par l’initiative à résultat rapide de 100 jours. Pour ce faire, toutes ces terres d’une superficie de 15 998 ha sont déjà recensées et seront cultivées de façon moderne, et ceux qui adhèreront au programme recevront les engrais qu’ils rembourseront après-vente de leur production. De plus, a-t-il fait savoir, ceux qui aménageront ces terres de manière moderne recevront un certificat de mérite.

Le ministre en charge de l’Agriculture a profité de cette occasion pour demander aux agriculteurs de suivre toutes les instructions et les conseils donnés par les moniteurs agricoles et de changer de comportement en considérant la saison sèche comme les saisons A et B, de semer les semences sélectionnées, d’utiliser les engrais et la fumure organique et de procéder à l’irrigation partout où c’est nécessaire. Aux multiplicateurs des semences, le ministre Rurema a recommandé de se faire enregistrer pour qu’on puisse bien les identifier, de ne pas distribuer la mauvaise semence et de respecter les prix fixés par l’Etat. Il a enfin interpellé tous ceux qui œuvrent dans le domaine agricole, de l’élevage et de l’environnement de changer de comportement en faisant de bonnes pratiques agricoles pour que le Burundi puisse atteindre l’objectif fixé par le gouvernement d’augmenter la production afin d’avoir le surplus à conserver, à vendre et à exporter.