• mar. Juin 28th, 2022

Le personnel des différentes instances judiciaires de Bubanza appelés à respecter la loi

ByAdministrateur

Juil 15, 2021

BUBANZA, 15 juil (ABP) – Le personnel des diverses instances judiciaires de la province Bubanza (nord-ouest du Burundi) est appelé à accomplir convenablement sa tâche de protéger, poursuivre et juger pour la bonne marche de la société, a-t-on appris jeudi le 14 juillet lors de la rencontre du ministre de la Justice, Mme Jeanine Nibizi, tenue au chef-lieu de la province avec les habitants et le personnel des différentes instances judiciaires.

Au cours de cette rencontre, la présidente du tribunal de Grande instance de Bubanza, Mme Clarisse Kaneza, a évoqué les obstacles au bon fonctionnement des tribunaux de cette province, à savoir l’insuffisance des juges, magistrats et bureaux, le manque de moyens de déplacement pour les descentes sur terrain, et des rébellions face à l’exécution des procès et autres.

Dans leurs doléances, certains justiciables et administratifs locaux ont parlé des dossiers qui passent des délais en délibération, des copies de jugements qui ne sont pas livrés à temps et qui empêchent les justiciables à faire appel dans d’autres instances judiciaires dans les délais prévus par la loi, la réception des plaintes pour des affaires déjà clôturées et exécutées, l’impunité, le non-respect de la loi dans l’exécution des jugements, a-t-on appris sur place.

Le ministre Nibizi demande aux juges de couper court avec la mauvaise habitude de se cacher derrière des articles qui les protègent pour adopter un comportement inadéquat en rendant des jugements. Ceci car, a-t-elle précisé, le dysfonctionnement de la justice crée l’insécurité, et le développement reste impossible sans la sécurité. Elle a mis en garde des juges qui ne remplissent pas convenablement leur rôle, prévenant qu’ils courent des sanctions conformément à la loi, jusqu’à la révocation. Elle les a invités au respect de la loi et d’autrui. Mme Nibizi a, à cette occasion, ordonné la mutation des juges des tribunaux de résidence de Bubanza, Muyebe et Gihanga qui ont été accusés d’être des obstacles au bon fonctionnement de la justice, et de mener des enquêtes sur des jugements qu’ils ont rendus afin que les fautifs soient révoqués.

A noter que la province Bubanza possède sept tribunaux de résidence, le parquet et le tribunal de Grande instance.