• dim. Mai 29th, 2022

Le ministre en charge de l’Intérieur accorde une prolongation d’un délai d’un mois de remise en état des constructions anarchiques aux abords des routes

ByAdministrateur

Août 2, 2021

GITEGA, 30 juil (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement Communautaire et de la Sécurité publique, Gervais Ndirakobuca, a indiqué, jeudi le 29 juillet, à Gitega lors d’une réunion à l’intention des gouverneurs et des administrateurs qu’il accorde un délai de prolongation du mois d’août 2021 à la population concernée par la mesure de remise en état des bâtiments construits anarchiquement aux abords des routes du pays.

Au début du mois de septembre 2021, le ministre en charge de l’Intérieur et les membres du comité des experts procédera à l’évaluation des travaux de remise en ordre des constructions érigées en dehors du périmètre de protection des routes qui doit être 6 mètre sur chacune des deux bords.

Le ministre Ndirakobuca a invité les autorités administratives à contrecarrer les fausses informations véhiculées à l’encontre de cette remise en ordre des constructions anarchiques en expliquant le bien-fondé de cette mesure gouvernementale qui vise l’intérêt général de la population.

La démolition des constructions anarchiques contribuera à réduire des cas d’accident routier, a-t-il signifié. Ça permettra aussi de dégager l’espace public.

Pour le volet de la santé, le ministre de l’Intérieur a saisi cette occasion pour interpeller les autorités administratives à poursuivre la sensibilisation de la population sur le respect des mesures de prévention contre la contamination du fléau de coronavirus.

Il a déploré la négligence de certaines personnes qui ont relâché le respect des mesures barrières contre le Covid-19. Il a rappelé que l’interdiction des soirées dansantes et des soirées karaoké restent en vigueur. Il a aussi recommandé le contrôle rigoureux des mouvements des gens sur les frontières du pays.

Il a fait savoir que le gouvernement a accepté la réception des vaccins contre le Covid-19 qui seront administrés aux personnes qui expriment leur volonté.

Toutefois, a-il signifié, ces dernières n’auront rien à réclamer au gouvernement en cas des effets secondaires de ces vaccins sur leur santé.

Au niveau de la sécurité, le ministre de l’intérieur a également invité les autorités administratives à fustiger toutes les formes de criminalité telles que des justices populaires, des violences, la consommation des boissons prohibées et des drogues.

Au niveau de l’économie, il a recommandé la bonne gestion des impôts et taxes communaux. Il a aussi demandé aux administratifs de poursuivre la sensibilisation de la population sur son adhésion massive aux coopératives et aux associations d’augmentation de la production.

Il a également recommandé la cohabitation pacifique des membres des différents partis politiques agréés et des autres couches sociales.